Source ID:; App Source:

Purge au sein de la police ukrainienne dans les zones rebelles

Le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov a... (PHOTO DANIEL MIHAILESCU, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov a annoncé mardi avoir limogé près de 600 policiers de la région de Donetsk.

PHOTO DANIEL MIHAILESCU, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
KIEV

Le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov a annoncé mardi avoir limogé près de 600 policiers de la région de Donetsk pour avoir manqué de fidélité envers les autorités nationales face au mouvement séparatiste.

Faisant état des résultats de la première étape de «vérification» des policiers de la région de Donetsk concernant «la fidélité à leur serment et le service de l'Ukraine», le ministre a indiqué sur sa page Facebook que «585 collaborateurs ont été licenciés» et que la majorité d'entre eux ferait l'objet de poursuites pénales, tout en souhaitant que «la trahison aussi massive et le comportement indigne» de ces policiers «n'éclaboussent pas automatiquement les policiers honnêtes qui servent l'Ukraine».

Des vérifications supplémentaires sont en cours pour 242 fonctionnaires ayant pris de longs congés maladie, a-t-il ajouté.

D'après les journalistes de l'AFP dans les zones contrôlées par les séparatistes, la police y a souvent adopté une attitude passive, évitant la confrontation avec les combattants prorusses.

Un haut responsable du ministère de l'Intérieur, Valeriï Bodnar, chargé de la vérification des services de police de la ville de Slaviansk, reprise il y a dix jours aux rebelles par les forces de Kiev, a relevé mardi qu'un tiers de leurs effectifs avait disparu, et n'a pas exclu, selon Interfax-Ukraine, qu'ils aient pu se replier avec les séparatistes à Donetsk. 

«Dans les villes libérées, les policiers sont pour le moment désarmés. Nous les vérifierons tous, avec l'aide de psychologues, voire du détecteur de mensonges», a ajouté M. Bodnar.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer