Les États-Unis s'apprêtent à clore le 1er juin la mission des soldats américains venus participer aux opérations humanitaires en Haïti après le séisme meurtrier du 12 janvier, a indiqué un haut-gradé américain lors d'une conférence de presse lundi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon le général Ken Keen, quelque 2 200 soldats américains sont toujours sur place, contre 22 000 en février, au plus fort des opérations internationales d'aide humanitaire déclenchées dans le pays caribéen après le tremblement de terre qui a fait plus de 220.000 morts et 1,3 million de sans-abri.

«Nous devrions conclure les opérations de la Joint Task Force aux alentours du 1er juin», a affirmé le vice-commandant américain chargé des opérations militaires dans la zone (Southcom).

Seuls quelque 500 gardes nationaux et réservistes américains seront sur le sol haïtien après cette date, dans le cadre d'une opération d'assistance humanitaire.