Alors que Rupert Murdoch témoignait devant le Parlement britannique, mardi, l'animateur Piers Morgan s'est tourné vers Twitter pour témoigner de son soutien envers son ancien patron.

Mis à jour le 19 juill. 2011
ASSOCIATED PRESS

L'animateur de Piers Morgan Tonight avait refusé, jusqu'à lundi soir, de profiter de la tribune télévisée dont il dispose à CNN pour s'exprimer sur le scandale des écoutes téléphoniques qui secoue le monde politique et médiatique en Grande-Bretagne.

M. Morgan a déclaré, lundi soir, qu'il lui semblait «impossible» que son ancien employeur ait eu connaissance des écoutes téléphoniques illégales, et encore moins «qu'il les ait approuvées».

Il a récividé mardi, cette fois par l'entremise de son compte Twitter, se portant de nouveau à la défense de Rupert Murdoch.

Ainsi, lorsque la députée Louise Mensch a laissé entendre, lors de la période de questions, que l'autobiographie de Piers Morgan parue en 2005 évoquait le recours aux écoutes téléphoniques illégales, l'animateur a répliqué que cette allégation était «complètement absurde» («complete nonsense»).

Pendant deux ans, dans les années 1990, Piers Morgan a été rédacteur en chef au News of the World, le tabloïd britannique qui a cessé sa publication le 10 juillet dans la foulée du scandale des écoutes téléphoniques.

Piers Morgan doit participer à l'émission The Situation Room mardi à 17h sur les ondes de CNN.