Le secrétaire d'État américain John Kerry a démenti lundi l'annonce faite la veille par le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou d'une nouvelle visite en Israël le week-end prochain, notamment pour discuter du dossier nucléaire iranien.

Publié le 18 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le chef de la diplomatie américaine a précisé qu'il tenterait de retourner en Israël et dans les Territoires palestiniens juste après la fête de Thanksgiving, qui a lieu aux États-Unis à la toute fin du mois de novembre.

«Il semble que je ne pourrai probablement pas me rendre là-bas au cours du week-end. Mais je suis résolu à y aller pour (poursuivre) les discussions engagées après la pause de Thanksgiving», qui tombe le dernier week-end de novembre, a déclaré M. Kerry lors d'un point de presse avec son homologue turc Ahmet Davutoglu.

S'exprimant dimanche lors du Conseil hebdomadaire des ministres à Jérusalem, M. Nétanyahou avait déclaré qu'il examinerait le dossier iranien avec «le secrétaire d'État John Kerry qui arrive vendredi» en Israël.

Ces annonces surviennent alors que les négociations entre l'Iran et les grandes puissances du groupe 5+1 reprennent mercredi à Genève et s'annoncent cruciales après une tentative d'accord lors du précédent round (7-9 novembre).

Le Premier ministre israélien tente de faire pression sur le secrétaire d'État à propos du programme nucléaire controversé de l'Iran, en accusant les États-Unis de vouloir conclure à tout prix «un très mauvais accord» avec Téhéran, en dépit des assurances américaines que Washington ne laissera jamais l'Iran se doter de l'arme atomique.

Leur dernière rencontre remonte au 8 novembre à Tel-Aviv.