Le bilan des attentats suicides dans l'Est libyen vendredi, revendiqués par le groupe État islamique (EI), s'est alourdi à 44 morts, selon un nouveau bilan du ministère de la Santé, communiqué samedi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Un précédent bilan faisait état de 40 morts et 41 blessés.

Le ministère libyen de la Santé qui fait également état de 7 disparus a précisé que «quatre victimes ont succombé samedi à leurs blessures, portant le bilan à 44 morts» et 37 blessés.

Ces attentats perpétrés dans la ville d'Al-Qoba ont été revendiqués par l'EI qui dit avoir agi en représailles à des raids aériens libyens et égyptiens menés cette semaine contre son fief de l'Est libyen.

Le Caire a mené ces frappes pour se venger de la décapitation des 21 chrétiens, dont l'immense majorité était égyptienne.

Les raids ont été orchestrés en lien avec les forces du général Haftar, à la tête d'une coalition armée soutenue par le gouvernement reconnu par la communauté internationale.

La Libye, sous la coupe de diverses milices depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, est dotée de deux gouvernements et Parlements rivaux.