Des combattants kurdes ont découvert les restes des corps de 25 Yézidis, tués par des djihadistes du groupe armé État islamique (EI), dans un charnier situé dans le nord-ouest de l'Irak, ont indiqué lundi des responsables.

Mis à jour le 2 févr. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Les forces peshmergas ont découvert (dimanche) un charnier contenant les restes de quelque 25 personnes - hommes, enfants et femmes - de la minorité yézidie, qui ont été tués» par l'EI, a déclaré à l'AFP Myasser Haji Saleh, un responsable local dans le secteur de Sinjar.

La minorité yézidie, considérée comme hérétique par l'EI, a été particulièrement visée par les exactions du groupe extrémiste, qui a conquis l'an dernier des pans entiers du territoire irakien.

Le groupe a notamment conquis un temps les alentours du mont Sinjar (nord), fief des Yézidis, où ses combattants ont exécuté des hommes et enlevé des centaines, sinon des milliers, de femmes, vendues comme épouses aux djihadistes ou réduites à l'état d'esclave sexuelle, selon Amnistie internationale.

L'EI multiplie les exactions dans les régions sous son contrôle en Irak comme en Syrie voisine, où le groupe djihadiste est impliqué dans la guerre depuis 2013.

Les défenseurs des droits de l'homme et l'ONU ont accusé cette organisation ultra-radicale de nettoyage ethnique et de crimes contre l'humanité.