Source ID:; App Source:

Corée du Nord: appel de Mattis au maintien des sanctions avant la dénucléarisation

Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis... (PHOTO ROSLAN RAHMAN, AFP)

Agrandir

Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis

PHOTO ROSLAN RAHMAN, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Singapour

La Corée du Nord ne connaîtra de répit sur le front des sanctions que quand elle aura pris des mesures «irréversibles» vers la dénucléarisation, a déclaré dimanche le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis.

Le chef du Pentagone, qui s'exprimait à Singapour lors d'une conférence sur la sécurité, a jugé capital que la communauté internationale maintienne pour l'heure ses sanctions contre Pyongyang, alors que se profile le sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un.

«Il n'y aura de répit pour la Corée du Nord que quand elle aura pris des mesures vérifiables et irréversibles vers la dénucléarisation», a-t-il dit lors d'une rencontre avec les ministres sud-coréen et japonais de la Défense.

«Nous sommes tenus par un engagement inébranlable à renforcer davantage encore notre coopération en matière de défense, ce qui est le meilleur moyen de préserver la paix».

«Nous pouvons être prudemment optimistes au moment où nous allons de l'avant», a déclaré de son côté le ministre sud-coréen de la Défense Song Young-moo au sujet du dossier nord-coréen.

Dans une nouvelle manifestation de la détente spectaculaire entre Pyongyang et Washington, Donald Trump a confirmé vendredi la tenue de son sommet historique avec Kim Jong-un le 12 juin, après avoir reçu à la Maison-Blanche le bras droit du dirigeant nord-coréen.

La ministre française des Armées, Florence Parly, a aussi appelé lors de la conférence à ne pas «baisser la garde» vis-vis de Pyongyang et à s'assurer que les sanctions restent appliquées juste à la dénucléarisation complète de la Corée du Nord.

«Il semble que des cargos nord-coréens aient régulièrement "rendez-vous" la nuit avec des navires d'origine inconnue et qu'ils reviennent ensuite... chargés, c'est le moins qu'on puisse dire», a-t-elle lancé dans une allusion aux violations de l'embargo économique imposé à la Corée du Nord, selon le texte de son discours.

Si les signes «d'ouverture» et la volonté de «développement économique» exprimés par le régime nord-coréen sont «bienvenus», il ne faut par perdre de vue l'importance des sanctions, a-t-elle ajouté.

«Ne soyons pas naïfs. Ne baissons pas la garde. Nous devrions au contraire nous assurer que les sanctions sont solidement mises en oeuvre jusqu'à la dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible» de la Corée du Nord, a martelé Florence Parly.

L'ordre du jour du sommet du 12 juin à Singapour est au coeur des tractations entre les États-Unis et la Corée du Nord, sans relations diplomatiques et qui échangeaient encore il y a six mois menaces et invectives autour des ambitions nucléaires de Pyongyang.

Washington réclame une dénucléarisation «complète, vérifiable et irréversible» de la Corée du Nord et se dit prêt à apporter des garanties pour la «sécurité» du régime reclus, qui a toujours considéré son arsenal comme une sorte d'assurance-vie.

«Nous pouvons nous attendre, au mieux, à un chemin de négociations semé d'embûches», a déclaré M. Mattis.

«En tant que ministres de la Défense, nous devons conserver une collaboration défensive forte pour permettre à nos diplomates de négocier calmement en position de force en ce moment critique», a-t-il dit.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer