Deux enfants coptes (chrétiens d'Égypte), accusés d'atteinte à la religion, ont été arrêtés et seront maintenus en détention pour interrogatoire, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.                

AGENCE FRANCE-PRESSE

Nabil Naji Rizq (10 ans) et Mina Nadi Faraj (9 ans), originaires de la province de Beni Sewif (en Haute-Égypte), ont été confiés à un centre pour mineurs et seront détenus pour une semaine sur une décision du parquet.

Des habitants d'une localité de Beni Sewif les accusent d'«atteinte à l'islam» pour avoir uriné sur des papiers contenant des versets du coran.

C'est la première fois qu'une telle accusation est lancée contre des enfants en Égypte, où un enseignant copte a récemment été condamné à six ans de prison pour avoir porté atteinte au prophète Mahomet et au président Mohamed Morsi sur Facebook.

Le procès d'un autre copte accusé d'avoir mis en ligne sur l'internet des extraits d'un film islamophobe doit reprendre le 17 octobre.

Beaucoup de chrétiens d'Égypte craignent que le film L'Innocence des musulmans, dont le producteur serait un copte installé aux États-Unis, ne fasse monter encore la pression sur leur communauté, qui représente de 6 à 10 % des 82 millions d'habitants et s'estime déjà victime de discrimination et de violence.