Vingt-et-une personnes ont été tuées lundi à Homs, où l'armée et les forces de sécurité syriennes ont mené des perquisitions dans différents quartiers de cette ville située dans le centre du pays, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Publié le 17 oct. 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Vingt-et-une personnes, parmi lesquelles des civils et des membres de la police, ont été tuées lundi à Homs lors d'opérations de l'armée et des forces de sécurité dans plusieurs quartiers de cette ville», selon un communiqué de l'OSDH.

Deux autres civils, dont un adolescent de 13 ans, ont par ailleurs été tués par balles à Hama (centre) et dans la région d'Idleb (nord-ouest), selon cette ONG.

L'armée régulière, qui mène les opérations de répression pour mater la révolte lancée le 15 mars contre le régime du président Bachar al-Assad, a perdu de son côté onze de ses membres lundi.

Selon l'OSDH, dix soldats et un officier ont été tués dans des affrontements et un attentat dans le centre et le nord-ouest de la Syrie «probablement par des déserteurs».