L'ancien ministre libyen de la Justice Mustafa Abdel-Jalil, cité mercredi par le tabloid suédois Expressen, a affirmé que le colonel Mouammar Kadhafi a personnellement ordonné l'attentat de Lockerbie qui a fait 270 morts en 1988.

Publié le 23 févr. 2011
ASSOCIATED PRESS

«J'ai la preuve que Kadhafi a donné l'ordre sur Lockerbie», a affirmé l'ancien ministre, qui a démissionné lundi pour protester contre la répression sanglante de la contestation en Libye. Il n'a pas précisé quelle était cette preuve.

Selon lui, Kadhafi a donné ses instructions au Libyen Abdelbaset Ali al-Megrahi, le seul à avoir été condamné pour l'attentat contre un Boeing 747 de la compagnie américaine Pan Am le 21 décembre 1988 au-dessus de Lockerbie, en Écosse. Cet ex-officier des services de renseignement libyens avait été arrêté en 1991 en Libye et livré à la justice écossaise en 1998.

Condamné en 2001 à la perpétuité avec une peine de sûreté de 27 ans par un tribunal spécial écossais, il n'en a purgé que huit. La justice écossaise l'a en effet libéré le 20 août 2009, pour raisons humanitaires: les spécialistes britanniques consultés estimaient alors que son cancer de la prostate lui laissait moins de trois mois à vivre. Accueilli en héros à son arrivée à Tripoli, Al-Megrahi est toujours en vie aujourd'hui. Kadhafi, poursuit Mustafa Abdel-Jalil, a «fait tout ce qui est en son pouvoir pour faire revenir Al-Megrahi d'Écosse».

D'après une porte-parole du journal, Alexandra Forslund, son reporter, Kassem Hamade, a interrogé l'ancien ministre de la Justice «au Parlement local d'une grande ville de Libye». Elle s'est refusée à fournir plus de détails, citant des raisons de sécurité.