(Mexico) Le gouvernement mexicain a annoncé samedi avoir intercepté 688 migrants de différentes nationalités lors de deux opérations menées dans l’État de Puebla, dans le centre du pays.  

Publié le 14 août
Agence France-Presse

L’Institut national des migrations (INM) a déclaré dans un communiqué avoir identifié « lors de deux opérations menées à Puebla 688 migrants de différentes nationalités, dont 150 mineurs ».

Parmi les migrants, 514 étaient originaires du Guatemala, 79 du Honduras, 40 du Nicaragua, 37 du Salvador et 15 de Cuba, a précisé l’INM. 567 d’entre eux se trouvaient dans un hôtel, tandis que 121 ont été interceptés dans un bus.  

Les autorités ont arrêté « quatre personnes pour leur probable responsabilité dans le délit de traite d’êtres humains », a ajouté l’INM.

Les mineurs ont été pris en charge par le Système pour le développement intégral de la famille (DIF), une institution publique mexicaine d’aide sociale. Les adultes ont quant à eux été transférés vers des postes de migration pour poursuivre leurs démarches administratives, a indiqué l’INM.

Chaque année, des milliers de personnes de différents pays cherchent à atteindre les États-Unis, fuyant la pauvreté et la violence. Sur leur chemin à travers le Mexique, ils sont souvent victimes d’extorsion de la part des autorités mexicaines et de bandes criminelles.

Depuis 2014, environ 6430 personnes sont mortes ou ont disparu sur la route migratoire vers les États-Unis, selon l’Organisation internationale pour les migrations.