(Mexico) La baisse du niveau de l’eau grâce au pompage incessant fait naître l’espoir que des sauveteurs pourront pénétrer, mercredi ou jeudi, dans la mine mexicaine inondée pour retrouver 10 mineurs disparus depuis six jours, a annoncé mardi le gouvernement.

Publié le 9 août
Agence France-Presse

Les images recueillies par un drone sous-marin équipé d’une caméra lundi ont montré que des obstacles et des courants rendaient encore trop risqué l’envoi de plongeurs dans les profondeurs de la mine d’Agujita, dans l’État de Coahuila (nord), a indiqué la coordinatrice nationale de la défense civile, Laura Velazquez.

Les responsables préfèrent attendre que le niveau d’eau baisse encore d’environ 1,50 m pour permettre « aux plongeurs et sauveteurs d’entrer », a déclaré mardi le président Andres Manuel Lopez Obrador à la presse.

Plusieurs centaines de sauveteurs, dont des soldats et des plongeurs de l’armée, participent aux secours pour sauver les mineurs, dont les proches sont de plus en plus inquiets à mesure que le temps passe.

Les efforts se concentrent sur le pompage de l’eau présente dans la mine, profonde de 60 mètres.

Selon les autorités, les mineurs effectuaient des travaux d’excavation lorsqu’ils ont percé une nappe phréatique.

Coahuila, la principale région productrice de charbon du Mexique, a connu une série d’incidents miniers mortels au fil des ans. Le pire accident est survenu dans la mine de Pasta de Conchos en 2006 lorsqu’un coup de grisou a tué 65 mineurs.