(México) Le Mexique tentera d’envoyer un drone aquatique explorer une mine de charbon effondrée où sont coincés 10 mineurs depuis la semaine dernière.

Publié le 8 août
Associated Press

La coordonnatrice de la Défense civile, Laura Velázquez, a expliqué lundi que les images du drone pourraient aider les responsables à décider si des plongeurs peuvent descendre dans la mine en toute sécurité.

Elle a ajouté que les 25 pompes qui travaillent jour et nuit ont fait passer le niveau de l’eau de 34 mètres à entre 17 et 26 mètres.

La mine de Sabinas, à Coahuila, s’est effondrée mercredi dernier, alors que 15 mineurs étaient à l’intérieur. Cinq ont pu s’échapper en dépit de leurs blessures. On est sans nouvelles des dix autres.

Les familles de mineurs sont découragées. Plusieurs ont dénoncé dimanche le peu d’information dévoilé par le président Andrés Manuel López Obrador quand il a visité le site.

PHOTO PRÉSIDENCE MEXICAINE VIA REUTERS

Le président Andres Manuel Lopez Obrador s’est rendu à Sabinas, dimanche

Le président a déclaré que sa conscience est en paix, puisque les secouristes sont arrivés sur place moins de deux heures après la catastrophe et qu’ils travaillent depuis sans relâche.

Les procureurs locaux et fédéraux ont ouvert des enquêtes pour identifier les responsables de l’accident. De telles petites mines sont souvent des exploitations locales qui ne disposent pas des mesures et de l’équipement nécessaires pour réduire le risque d’accident.

Le pire accident minier de l’histoire du Mexique s’est produit à Coahuila en février 2006, quand une explosion a éventré la mine Pasta de Conchos pendant que 73 ouvriers étaient sous terre. Huit ont été secourus, mais certains avaient subi de graves blessures. Les autres ont perdu la vie et seulement deux corps ont été récupérés.

L’administration du président López Obrador a promis il y a deux ans de récupérer les 63 autres cadavres, mais la mission hautement technique n’a pas encore débuté.