(Mexico) Le président du Mexique, Andrés Manuel Lopez Obrador, testé positif lundi soir, a déclaré jeudi qu’il entrevoyait la « sortie de la COVID-19 » pour lui-même et pour son pays qui a enregistré la veille un record de plus de 44 000 nouveaux cas en 24 heures.

Publié le 13 janvier
Agence France-Presse

« Je suis en train de sortir de la COVID-19 », a déclaré dans une vidéo le chef de l’État de 68 ans, testé positif il y a trois jours pour la deuxième fois en un an après avoir reçu une troisième dose de rappel en décembre.

« C’est très encourageant de vérifier dans sa propre chair que ce variant ne présente pas la même létalité ni la même dangerosité que le variant antérieur, Delta », a-t-il ajouté, souriant en visiblement en pleine forme, au sujet d’Omicron.

« Je n’ai jamais eu de la fièvre, ni des maux de tête, ni un manque d’oxygène », a détaillé M. Lopez Obrador, qui a juste mentionné un enrouement et des brûlures à la gorge, soignés au paracetamol.

« Cela me fait très plaisir, car cela signifie que cette pandémie prend la direction de la sortie. C’est toujours une pandémie, mais je crois qu’avec ce nouveau variant, il n’y a pas beaucoup de risques », a-t-il repris.

« Il y a des hospitalisations, mais elles n’augmentent pas beaucoup et, le plus important, nous n’allons pas avoir plus de décès. »

« Après cette période de contamination, qui c’est vrai est en expansion, nous allons tous à revenir à la normalité », a-t-il conclu.

Mercredi le Mexique (126 millions d’habitants au dernier recensement, près de 129 millions d’après la Banque mondiale) a enregistré un record de 44 187 nouveaux cas en 24 heures.

Il y a eu 190 morts, très en dessous des pics de mortalité enregistrés il y a un an lors d’une précédente vague de contaminations (1803 morts le 21 janvier 2021).

Face à cette nouvelle vague, les autorités n’ont pris aucune mesure restrictive. Les frontières restent grandes ouvertes.

En valeur absolue le Mexique est le cinquième pays le plus touché au monde avec 4,21 millions de cas et 300 764 décès selon les chiffres officiels. Le pays tombe vers la 20e place pour le ratio décès par nombre d’habitants.