(Mexico) Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador (AMLO) a reçu mardi sa première injection du vaccin contre le coronavirus et a exhorté les seniors suivre son exemple.

Agence France-Presse

« Cela ne fait pas de mal et cela aide aussi beaucoup. Il nous protège tous », a déclaré AMLO, 67 ans, peu après avoir reçu sa première dose du vaccin AstraZeneca devant les médias à l’issue de sa conférence de presse matinale quotidienne.  

« Je lance un nouvel appel à toutes les personnes âgées pour qu’elles se fassent vacciner. Il n’y a aucun risque », a ajouté M. Lopez Obrador.

Lundi, le président mexicain avait mis en relief le refus d’habitants de 13 municipalités de se faire vacciner.

Des cas de thrombose liés en Europe à la prise du vaccin AstraZeneca ont entamé la confiance de certaines franges de population, des craintes que l’Organisation mondiale de la santé a atténuées.

Le Mexique compte sur ce vaccin pour enrayer l’épidémie qui a entrainé la mort de 212 000 personnes dans le pays, le troisième le plus touché par le coronavirus dans le monde.

Lopez Obrador, qui a des antécédents cardiaques et souffre d’hypertension, avait annoncé en février avoir vaincu le coronavirus après avoir été traité avec des médicaments antiviraux et anti-inflammatoires.

Son gouvernement a promis de rendre la vaccination gratuite pour tous.

Le pays de 126 millions d’habitants a déjà distribué plus de 14 millions de doses jusqu’à présent.

Outre l’injection d’AstraZeneca, le Mexique dispose de vaccins du géant américain Pfizer, des sociétés chinoises CanSino et Sinovac, ainsi que du laboratoire russe Sputnik V.