(Tuxtla Gutiérrez) Les autorités mexicaines ont découvert 292 migrants originaires d’Amérique centrale entassés dans deux camions dans l’État du Chiapas (sud), a annoncé mercredi le parquet.

Agence France-Presse

Chacun des migrants avait payé 100 000 pesos (7049$ CAN) à un réseau de passeurs pour traverser le Mexique à bord de ces poids-lourds, jusqu’à la frontière avec les États-Unis, a précisé le parquet local dans un communiqué.

Les camions ont été interceptés à Berriozabal, à une vingtaine de kilomètres de Tuxtla Gutierrez, la capitale du Chiapas frontalier du Guatemala.

Un des véhicules transportait 162 personnes (112 hommes, 19 femmes et 31 enfants) provenant du Guatemala, du Honduras, du Salvador et du Nicaragua. Dans l’autre camion s’entassaient 130 autres migrants (100 hommes, 11 femmes et 19 enfants), tous de nationalité guatémaltèque.

Les deux conducteurs des camions ont été arrêtés, et les passagers mis à disposition des autorités migratoires.

Des milliers de ressortissants d’Amérique centrale se déplaçant par grands groupes ont franchi la frontière avec le Mexique ces dernières années, avec pour objectif de passer la frontière américaine pour fuir la pauvreté et la violence dans leurs pays d’origine.

Le Mexique pour sa part subit de fortes pressions et menaces de rétorsion de l’administration du président américain Donald Trump pour empêcher ces caravanes d’approcher la frontière avec les États-Unis.

En conséquence, le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a déployé quelque 26 000 militaires aux frontières sud et nord de son pays. Entre mai et septembre 2019, le Mexique a réduit de 56 % le flux vers les États-Unis.

Entre le 18 et le 27 janvier, les autorités mexicaines ont notamment reconduit dans leur pays quelque 2300 Honduriens qui étaient entrés illégalement au Mexique avec une caravane humaine, dans l’espoir de gagner les États-Unis.