(Caracas) Le Venezuela entamera une campagne de vaccination massive contre le coronavirus entre décembre et janvier grâce à des vaccins fournis par la Russie et la Chine, a affirmé mardi le président vénézuélien Nicolas Maduro.

Agence France-Presse

Ce dernier a précisé lors d’une allocution télévisée que cette vaccination débuterait en « priorité » auprès des personnes déjà atteintes d’autres maladies, des adultes majeurs ou encore auprès des enseignants, médecins et personnels soignants.

Ensuite, cette campagne s’étendra à toute la population. « Nous allons vacciner tout le peuple vénézuélien ! », a affirmé M. Maduro.

Début octobre, le pays avait reçu un stock du vaccin russe « Spoutnik V » pour procéder à des essais cliniques auprès de quelque 2000 volontaires, dont le propre fils du président, Nicolas Maduro Guerra.

Ces essais doivent débuter d’ici la fin du mois, selon le gouvernement qui n’a toutefois pas donné de date.

Le gouvernement de Caracas assure par ailleurs que le pays expérimente une « tendance soutenue » à la baisse du nombre de cas de COVID-19. Ce pays de 30 millions d’habitants compte 87 644 cas confirmés et 747 décès, depuis le début de la pandémie, selon des chiffres officiels, contestés par des organisations comme Human Rights Watch, qui les considèrent peu crédibles.