Le Pérou adopte une nouvelle approche dans sa lutte contre l'exploitation minière illégale rampante qui menace la délicate forêt amazonienne : l'envoi de l'armée.

ASSOCIATED PRESS

Les autorités ont inauguré mardi la première des quatre bases militaires où des soldats utiliseront des drones et des images satellites pour protéger cette forêt.

Cette décision sans précédent intervient deux semaines après que les autorités eurent expulsé des milliers de mineurs d'or illégaux, accusés de contamination par le mercure des terres et des rivières amazoniennes.

Chacune des quatre bases devrait accueillir 100 soldats, 50 policiers et un procureur. La première base se trouve dans la région de Madre de Dios, sur le même site que celui où des marchands d'or étaient actifs il y a à peine quelques semaines.

Plus de la moitié du Pérou se trouve dans le biome de la forêt amazonienne, qui a subi une transformation spectaculaire avec l'expansion de l'élevage et l'exploitation minière illégale.