Les États-Unis ont appelé jeudi les pays européens à suivre leur exemple en reconnaissant rapidement Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela.

Mis à jour le 31 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

« Nous sommes très encouragés par la résolution adoptée par le Parlement européen reconnaissant Juan Guaido comme président par intérim », a dit jeudi la secrétaire d'État américaine adjointe pour les Amériques, soulignant que « plus de 20 pays » l'avaient déjà fait.

« Nous incitons clairement tous les gouvernements en Europe à soutenir le peuple du Venezuela et le gouvernement de transition en reconnaissant Guaido comme président par intérim », a-t-elle insisté lors d'un échange téléphonique organisé avec la presse européenne et américaine.

Washington a reconnu l'autorité de l'opposant dès son autoproclamation le 23 janvier, en lieu et place du dirigeant socialiste Nicolas Maduro.

Les 28 pays de l'Union européenne ont eux annoncé qu'ils prendraient « de nouvelles mesures » si une élection présidentielle n'était pas convoquée « dans les prochains jours » au Venezuela. Quatre pays - Espagne, France, Allemagne et Royaume-Uni - sont allés plus loin en fixant cet ultimatum à samedi, faute de quoi ils reconnaîtront Juan Guaido comme « président » chargé d'organiser ce scrutin.

Le Parlement européen a de son côté franchi le pas dès ce jeudi, appelant tous les pays de l'UE à en faire autant.