(New York) Le président du Brésil n’est pas vraiment le bienvenu dans New York.

Associated Press

Jair Bolsonaro doit être honoré au Musée américain d’histoire naturelle en mai, à l’invitation de la Chambre de commerce Brésil-États-Unis qui y a loué des locaux pour son gala annuel.

Le maire de New York, Bill de Blasio et certains employés du Musée veulent que M. Bolsonaro reste chez lui, car ils lui reprochent de favoriser l’exploitation de mines dans la forêt amazonienne. Pour eux, un musée dédié à la préservation de la nature ne doit pas permettre à un politicien comme le président brésilien de venir dans ses murs.

Dans une entrevue radiophonique, vendredi, M. de Blasio a dit de M. Bolsonaro qu’il était « la personne ayant le plus les capacités pour avoir une influence sur ce qui se passe dans l’Amazonie ».