La disparition récente d'un prêtre a entraîné des heurts violents dans l'État mexicain de Veracruz (est) vendredi et samedi, lors desquels les manifestants ont partiellement incendié la mairie de la ville de Catemaco et mis le feu à un véhicule de police.

Publié le 12 nov. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Après avoir envahi et saccagé la mairie dans la matinée, les manifestants y sont revenus à la nuit tombée samedi pour mettre le feu à une partie du bâtiment, a précisé le porte-parole du diocèse de San Andres de Tuxtla, le père Aaron Reyes.

Selon le représentant du diocèse, les manifestants sont «des personnes éloignées de l'Église qui ont pris pour prétexte la disparition du père José Luis Sanchez Ruiz pour s'exprimer».

Le prêtre a probablement été enlevé car les portes de son église ont été forcées juste avant sa disparition, selon un communiqué du diocèse.

Le père Sanchez Ruiz, 54 ans, dénonçait régulièrement dans ses sermons l'insécurité touchant la ville de Catemaco, ce qui lui avait valu des «menaces» lors des mois passés, selon un autre prêtre s'exprimant sous le sceau de l'anonymat.

En septembre, trois prêtres catholiques ont été assassinés en une seule semaine au Mexique, deux dans l'État de Veracruz et un dans l'État du Michoacan.

L'État de Veracruz, où sévissent les cartels de la drogue, est l'un des plus violents au Mexique, avec des assassinats et des enlèvements quotidiens.