Au moins 22 membres présumés du groupe criminel de «Los Zetas» ont été tués lors d'une opération menée par les forces fédérales, durant trois jours, dans le nord du Mexique, a indiqué lundi un porte-parole de l'État du Nuevo Leon.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'opération, menée depuis vendredi par des militaires et des policiers, appuyés par des hélicoptères, visait à pourchasser quelque 200 membres des Zetas réfugiés dans la localité de San Carlos (municipalité de Valecillo), à quelque 150 km de la frontière avec les États-Unis, après la dénonciation d'un chef local arrêté vendredi.

«Il y a eu 22 morts entre vendredi et dimanche dans la même localité», a dit à la presse le porte-parole pour la sécurité de l'État du Nuevo Leon, Jorge Domene.

L'armée mexicaine a porté au cours des dernières semaines des coups sévères aux Zetas dans les États du Tamaulipas (nord-est), Nuevo Leon et Coahuila (nord), où l'organisation criminelle formée dans les années 90 par d'anciens militaires d'élite de l'armée mexicaine dispose de refuges et de camps d'entrainement.