Un groupe de 46 policiers municipaux d'une banlieue de Monterrey, au nord du Mexique, en détention provisoire depuis septembre vont être jugés pour collaboration avec le cartel des Zetas, a indiqué vendredi à l'AFP une source judiciaire de l'État du Nuevo Leon.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette source a précisé que les policiers de la municipalité de Santa Catarina, dans la zone métropolitaine de Monterrey, vont être poursuivis pour délinquance organisée, agression contre des fonctionnaires publics et obstruction à la bonne marche de la justice.

Au cours des derniers mois, des dizaines de policiers du Nuevo Leon ont été arrêtés dans le cadre d'une campagne d'épuration des policiers soupçonnés de collaboration avec le crime organisé. Les policiers de Santa Catarina sont de présumés «faucons» (auxiliaires) au service des Zetas.

Cette organisation criminelle a été créée dans les années 90 par des militaires d'élite de l'armée mexicaine, dans un premier temps au service du cartel du Golfe. Ils ont depuis rompu avec cette organisation de narcotrafiquants avec lesquels ils sont entrés dans un conflit sanglant. Les Zetas sont actuellement surtout implantés, outre le Nuevo Leon, dans le Tamaulipas (nord-est) et l'État de Veracruz.

Dans une autre municipalité du Nuevo Leon, 11 policiers ont été mis vendredi en détention provisoire dans le cadre de ce même processus d'épuration des polices municipales, particulièrement vulnérables à l'influence des cartels.