Source ID:; App Source:

«Brûler la conscience palestinienne», un ex-officier israélien témoigne

Selon un ex-militaire israélien, Tsahal n'est pas qu'une... (PHOTO JACK GUEZ, AFP)

Agrandir

Selon un ex-militaire israélien, Tsahal n'est pas qu'une force de défense.

PHOTO JACK GUEZ, AFP

La Presse

L'offensive de l'armée israélienne à Gaza lancée il y a plus de deux semaines a été baptisée Bordure protectrice. Celle de novembre 2012 s'appelait quant à elle Pillier de défense. Le nom officiel de Tsahal est Forces de défense israéliennes (FDI). Toutes ces appellations réfèrent à une armée qui agit pour se défendre et non à une force offensive. Une image loin de la réalité, dénonce un ancien militaire israélien.

Pour Yehuda Shaul, ancien fantassin de Tsahal, bons nombres d'opérations militaires qu'il a menées - présentées comme défensives et préventives - étaient en fait des offensives.

Il se souvient notamment que l'actuel ministre israélien de la Défense Moshe Yaalon, chef d'état-major à l'époque où M. Shaul faisait son service militaire, appelait les jeunes soldats à «brûler la conscience palestinienne».

Une lettre ouverte à lire sur lemonde.fr




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer