L'offensive israélienne lancée le 14 novembre sur Gaza s'est fait connaître à l'international sous le nom de code Pilier de défense. L'opération qui, en huit jours, a coûté la vie à 169 personnes (163 Palestiniens et six Israéliens), visait selon le porte-parole de Tsahal à protéger les populations civiles israéliennes, notamment des roquettes tirées depuis la bande de Gaza. Mais pour les Israéliens, la plus récente mission guerrière à Gaza était plutôt connue sous le nom d'Amoud Anan. Expression biblique qui signifie en hébreu «Colonne de nuée».

Mis à jour le 26 nov. 2012
LA PRESSE

Cette colonne de nuée est une référence directe à l'exode vécu par les Juifs d'Égypte, il y a 3000 ans.

Une colonne divine qui selon le livre saint a guidé les Hébreux dans le désert du Sinaï, alors que le peuple en fuite était pourchassé par les Égyptiens.

Une opération militaire au nom religieux qui amène le journaliste du site américain d'information Gawker, John Cook, à poser la question suivante: «Israël a-t-il lancé cette offensive pour assurer la sécurité de ses citoyens ou était-il en train de poursuivre un agenda plus large enraciné dans le mysticisme antique?»

À lire sur lepoint.fr