En attribuant l'organisation de la Coupe du monde de football 2018 à la Russie et celle de 2022 au Qatar, la FIFA a prouvé une fois de plus que seul l'argent fait tourner le ballon sur la planète foot, s'indigne le quotidien suisse Le Temps.

Publié le 4 déc. 2010
CYBERPRESSE

Pour le journal helvétique, les candidatures qui triomphent sont forcément celles qui présentent les meilleurs arguments monétaires.

À lire sur courrierinternational.com.