(Paris) Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Publié le 12 janvier
Agence France-Presse

Russie : deux semaines pour se préparer à Omicron

La Russie, pays le plus endeuillé d’Europe par la COVID-19, ne dispose que de deux semaines avant d’être frappé à son tour par le variant Omicron, avertit le président Vladimir Poutine.

« Nous voyons ce qu’il se passe dans le monde, et cela montre que nous avons environ deux semaines pour nous préparer », a dit le maître du Kremlin, appelant à accélérer le dépistage et la vaccination.

La Russie a enregistré plus de 87 000 morts liées à la COVID-19 en novembre, selon le décompte de l’agence nationale des statistiques Rosstat, un record mensuel qui porte à plus de 600 000 (à fin novembre) le total des décès. Des chiffres près de deux fois supérieurs à ceux du gouvernement, qui reposent sur une définition très restrictive des morts dues au coronavirus.

« Partygate » : Johnson devant le Parlement

Accusé d’avoir participé à une fête dans les jardins de Downing Street en plein confinement, le premier ministre britannique Boris Johnson doit s’expliquer mercredi devant le Parlement sous extrême tension.

Le chef de l’opposition travailliste réclame sa démission.

La presse révélait en début de semaine l’existence d’un mail d’invitation à la résidence du premier ministre le 20 mai 2020. « Apportez vos bouteilles », lançait l’invitation qui appelait à « profiter du beau temps » lors d’un pot « avec distanciation sociale ». Une trentaine ou quarantaine de personnes auraient participé à ce pot.   

France : 500 à 700 000 pass désactivés d’ici samedi

En France, entre 500 et 700 000 personnes qui n’ont pas fait leur rappel de vaccin contre la COVID-19 risque théoriquement de voir leur pass sanitaire désactivé samedi.  

La France, comme de nombreux autres pays, connaît une progression fulgurante du nombre d’infections au variant Omicron extrêmement contagieux mais moins dangereux que les précédents variants.

Les hôpitaux français accueillaient mercredi 23 371 patients atteints de la COVID-19 (dont 3149 ont été admis en 24 heures), contre environ 19 600 il y a une semaine.

Djokovic plaide des « erreurs »

Novak Djokovic admet avoir commis des « erreurs » dans son comportement après avoir été testé positif à la COVID-19 en décembre, en remplissant la semaine dernière son formulaire d’entrée en Australie d’où il est toujours susceptible d’être expulsé.  

Il dénonce sur Instagram la « désinformation » à propos de ses apparitions en public après son test positif le 16 décembre et donne sa chronologie des évènements.  

Pour avoir déclaré à tort à son arrivée en Australie n’avoir pas voyagé lors des 14 jours précédents, il reconnaît une « erreur humaine certainement pas délibérée » de la part de son « agent ».  Il reconnaît enfin une « erreur de jugement » en recevant, alors qu’il était malade asymptomatique, des journalistes du quotidien L’Equipe.

Plus de 5,5 millions de morts

La pandémie a fait au moins 5 503 347 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP mercredi à partir de sources officielles.

En valeur absolue, les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 842 322 décès, suivis par le Brésil (620 238), l’Inde (484 655) et la Russie (318 432 décès).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, suivi par la Bosnie et la Hongrie.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime toutefois, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.