(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3 391 849 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 6 h.  

Agence France-Presse

Plus de 163 507 240 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.  

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.  

Sur la journée de lundi, 10 076 nouveaux décès et 581 379 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l’Inde avec 4329 nouveaux morts, le Brésil (786) et la Colombie (509).  

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 586 359 décès pour 32 994 443 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.  

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 436 537 morts et 15 657 391 cas, l’Inde avec 278 719 morts (25 228 996 cas), le Mexique avec 220 493 morts (2 382 745 cas), et le Royaume-Uni avec 127 684 morts (4 452 756 cas).  

Parmi les pays les plus durement touchés, la Hongrie est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 302 décès pour 100 000 habitants, suivi par la République tchèque (280), la Bosnie (276), la Macédoine du Nord (251) et le Monténégro (249).  

L’Europe totalisait mardi à 6 h 1 111 682 décès pour 52 309 980 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 984 378 décès (30 961 704 cas), les États-Unis et le Canada 611 321 décès (34 326 283 cas), l’Asie 418 562 décès (32 886 797 cas), le Moyen-Orient 138 267 décès (8 275 925 cas), l’Afrique 126 563 décès (4 700 370 cas), et l’Océanie 1076 décès (46 187 cas).  

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées.  

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.  

Le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

UE : 200 millions de doses administrées

Plus de 200 millions de doses de vaccins anti-COVID-19 ont été administrées à environ 148 millions de personnes au sein de l’Union européenne, soit 33,2 % de la population, selon un décompte réalisé mardi par l’AFP, et près de 53 millions d’Européens sont désormais entièrement vaccinés.

Malte se distingue avec quelque 32,5 % de sa population déjà entièrement vaccinée, tandis que 64 % de ses habitants ont déjà reçu au moins une dose. À l’inverse, en Bulgarie, seuls 10,2 % des habitants ont reçu une dose de vaccin, et à peine 6 % sont complètement vaccinés.

Vaccin GSK-Medicago : résultats intermédiaires positifs

Le laboratoire britannique GSK et la société biopharmaceutique canadienne Medicago ont annoncé mardi des résultats positifs intermédiaires d’un essai clinique de phase 2 pour leur candidat-vaccin contre la COVID-19.

GSK développe un autre candidat-vaccin avec le laboratoire français Sanofi, qui a publié lundi des résultats positifs d’un essai clinique après un revers qui avait occasionné plusieurs mois de retard.

AstraZeneca abandonné en Autriche

L’Autriche va cesser d’utiliser le vaccin d’AstraZeneca, évoquant les problèmes de livraison et sa mauvaise réputation, dans le sillage de la Norvège et du Danemark qui avaient eux invoqué les risques rares mais graves de complications.

Le pays, dont un tiers de la population de 8,9 millions d’habitants a reçu au moins une dose, compte principalement sur BioNtech/Pfizer et Moderna, qui utilisent la technologie de l’ARN messager.

Bilans/vaccins : changement de politique en Tanzanie

Un comité d’experts, installé par la nouvelle présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan, recommande la reprise de la publication de chiffres officiels sur la propagation de la COVID-19 dans le pays, après plus d’un an d’interruption et préconise de proposer des vaccins aux travailleurs de première ligne et aux personnes vulnérables.

L’ancien président John Magufuli, soudainement décédé le 18 mars, refusait d’imposer des mesures pour endiguer la maladie, dont il minimisait la présence et la gravité.

Japon : l’économie se contracte de 1,3 %

Le produit intérieur brut (PIB) du Japon s’est replié de 1,3 % sur la période janvier-mars par rapport au trimestre précédent, selon des données préliminaires officielles, reflétant l’impact économique de la recrudescence du coronavirus dans le pays.

Eurostar échappe à la faillite

La compagnie transmanche Eurostar filiale, à 55 % de la SNCF, a annoncé mardi avoir conclu un accord de financement de 250 millions de livres (290 millions d’euros) avec ses actionnaires et ses banques, lui permettant d’échapper à une faillite imminente.

L’entreprise, qui a perdu presque tous ses passagers depuis un an et n’a pas bénéficié d’aides directes ou de prêts garantis par les États, devait absolument trouver de l’argent frais avant fin mai début juin pour éviter le dépôt de bilan.

Chine : du rap pour promouvoir les vaccins

Après les œufs gratuits et les bons de réduction, du rap : face à des populations encore parfois rétives, les autorités chinoises ont publié mardi une vidéo hip-hop pour faire la promotion de la vaccination anti-COVID-19.

La vidéo, au refrain entêtant de « fais-toi vacciner vite », a été diffusée sur les réseaux sociaux par le ministère de la Santé de la province du Sichuan (sud-ouest), et a reçu plusieurs milliers de mentions « j’aime ».

Des médecins réclament l’annulation des JO

Une association japonaise regroupant près de 6000 médecins a appelé mardi à l’annulation des Jeux olympiques de Tokyo, qui risquent selon eux d’aggraver encore la situation sanitaire déjà précaire dans le pays, actuellement touché par une quatrième vague d’infections au coronavirus.

Près de 3,4 millions de morts

La pandémie a fait au moins 3 391 849 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 6 h.

Après les États-Unis (586 359 décès), les pays comptant le plus grand nombre de morts sont le Brésil (436 537), l’Inde (278 719), le Mexique (220 493), et le Royaume-Uni (127 684).