(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3 244 598 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 6 h.

Agence France-Presse

Plus de 155 126 230 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie.  

La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.  

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.  

Sur la journée de mercredi, 14 323 nouveaux décès et 828 214 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.  

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l’Inde avec 3980 nouveaux morts, le Brésil (2811) et les États-Unis (846).  

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 579 280 décès pour 32 558 066 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.  

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 414 399 morts et 14 930 183 cas, l’Inde avec 230 168 morts (21 077 410 cas), le Mexique avec 218 007 morts (2 355 985 cas), et le Royaume-Uni avec 127 570 morts (4 425 940 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Hongrie est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 292 décès pour 100 000 habitants, suivie par la République tchèque (276), la Bosnie-Herzégovine (266), le Monténégro (241) et la Macédoine du Nord (241).  

L’Europe totalisait jeudi à 6 h 1 083 101 décès pour 51 095 508 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 939 605 décès (29 409 759 cas), les États-Unis et le Canada 603 727 décès (33 812 160 cas), l’Asie 360 683 décès (28 191 535 cas), le Moyen-Orient 133 195 décès (7 974 638 cas), l’Afrique 123 228 décès (4 599 070 cas), et l’Océanie 1059 décès (43 569 cas).  

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées. Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.  

Le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Inde : nouveaux records quotidiens

L’Inde a annoncé jeudi un record de près de 4000 décès et 412 000 nouveaux cas en 24 heures, portant à plus de 230 000 morts et 21,1 millions de contaminations les bilans depuis le début de la pandémie.

Ce nouveau record fait suite à plusieurs jours de baisse du nombre de cas qui avaient fait espérer que la flambée enregistrée depuis fin mars pourrait s’atténuer.

Le Sri Lanka a fermé jeudi ses frontières avec l’Inde, emboîtant le pas à plusieurs autres voisins du géant d’Asie du Sud-Est.

… et confinements en ordre dispersé

Alors que le gouvernement indien se refuse à ordonner un confinement généralisé, plusieurs régions, dont la capitale New Delhi ainsi que les États du Bihar et du Maharashtra, se sont d’elles-mêmes confinées.

Le premier ministre Pinarayi Vijayan a annoncé jeudi une semaine de confinement dans l’État du Kerala (sud-ouest) où de fortes augmentations de contaminations sont signalées, comme au Bengale occidental (est) et dans l’État méridional du Karnataka.

L’UE « prête à discuter » d’une levée des brevets

L’UE s’est dite jeudi « prête à discuter » d’une levée des brevets sur les vaccins anti-COVID-19 envisagée par Washington, sujet qui s’invitera au sommet des 27 à Porto vendredi, mais s’est montrée sceptique sur l’efficacité d’une telle mesure pour accélérer la vaccination mondiale.

L’Allemagne s’est dite également « ouverte à la discussion » et la France « tout à fait favorable ».

L’administration du président américain Joe Biden a annoncé mercredi soutenir la levée des brevets, pour accélérer la production et la distribution des vaccins, précisant que Washington participait « activement » aux négociations menées en ce sens à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

La France accélère le calendrier vaccinal

Tous les plus de 50 ans pourront se faire vacciner dès le 10 mai, au lieu du 15, et les doses disponibles en fin de journée seront ouvertes à tous le lendemain « sans limite d’âge », a annoncé jeudi le président français Emmanuel Macron, afin d’accélérer la campagne vaccinale contre la COVID-19.

La vaccination est également ouverte aux mineurs de 16 et 17 ans atteints de certaines maladies qui leur font courir un « très haut risque de forme grave ».

JO de Tokyo : accord Pfizer-BioNTech et le CIO

Les laboratoires Pfizer et BioNTech ont annoncé jeudi avoir conclu un protocole d’accord avec le Comité international olympique (CIO) pour fournir des vaccins à destination des sportifs et délégations de tous les pays participants aux Jeux olympiques de Tokyo l’été prochain.

L’UE ouvre ses frontières aux Israéliens

L’Union européenne a ajouté Israël à la liste des pays tiers dont les voyageurs peuvent être admis sur son territoire qu’ils soient vaccinés ou non contre la COVID-19.

Révisée régulièrement, cette liste se limitait depuis janvier à six pays : l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud et la Thaïlande. La Chine y figure aussi, à condition d’autoriser de son côté les voyageurs de l’UE, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Nouvelle étape au Danemark

Au Danemark où la situation épidémiologique est sous contrôle, les cinémas, théâtres, et centres de fitness rouvrent leurs portes jeudi, sur présentation d’un « coronapas », passeport sanitaire certifiant d’un test négatif de moins de 72h, d’une vaccination ou d’une guérison récente de la COVID-19.

Plus de 3,2 millions de morts

La pandémie a fait au moins 3 244 598 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 6 h.

Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (579 280), devant le Brésil (414 399), l’Inde (230 168), le Mexique (218 007) et le Royaume-Uni (127 570).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.