Le premier ministre Legault a dit s’être inspiré des mesures prises en Allemagne pour imposer de nouvelles restrictions à l’approche des Fêtes. Mais la chancelière Merkel n’est pas la seule à avoir donné un tour de vis pour tenter d’éviter une explosion des cas en janvier. Tour d’horizon.

Judith Lachapelle Judith Lachapelle
La Presse

Allemagne

Ils pourront aller à l’église, mais n’auront pas le droit d’y chanter et devront s’inscrire avant de s’y rendre. Ils ne peuvent plus s’offrir un petit verre de vin chaud au marché et ils ne peuvent même plus aller magasiner puisque la majorité des commerces sont déjà fermés, une bonne semaine avant Noël. Avec une recrudescence « considérable » des contacts sociaux à l’approche des Fêtes, la chancelière Angela Merkel a permis aux Allemands de se réunir en (très) petits groupes, soit cinq personnes habitant à un maximum de deux adresses différentes. L’école se fera aussi à la maison à partir de mercredi, jusqu’au 10 janvier. Fait à noter : une interdiction de vendre des feux d’artifice entre également en vigueur, pour éviter que les hôpitaux aient à gérer les blessures de pyrotechniciens amateurs, semble-t-il assez courantes au pays à ce temps-ci de l’année…

Nombre de cas par 100 000 habitants : 1662

Nombre de décès par 100 000 habitants : 28

France

Le « deuxième confinement » français a pris fin mardi, mais les restrictions en vigueur restent très sévères : les cafés, restaurants, théâtres, musées et cinémas restent fermés, et les Français sont soumis à un couvre-feu nocturne. Tous les soirs, y compris celui du 31 décembre (mais pas le 24 décembre), ils devront être à la maison à 20 h jusqu’au lendemain à 6 h, sous peine d’amende. Le soir du réveillon de Noël, les rassemblements seront limités à six adultes. Les écoles sont encore ouvertes jusqu’à la fin de la semaine (les vacances de Noël débutent ce week-end), mais le gouvernement suggère aux parents de garder les enfants à la maison à partir de jeudi.

Nombre de cas par 100 000 habitants : 3566

Nombre de décès par 100 000 habitants : 88

Royaume-Uni

PHOTO TOBY MELVILLE, REUTERS

Boris Johnson, premier ministre britannique

Après avoir imposé un confinement de quatre semaines en novembre, le premier ministre britannique Boris Johnson a choisi de relâcher un peu les restrictions pour la période des Fêtes. Entre le 23 et le 27 décembre, les Britanniques pourront rassembler un maximum de trois ménages pendant cette période, mais ces « bulles » doivent rester les mêmes pendant toute la période des Fêtes. Dans les zones les plus touchées, dont Londres, les pubs et restaurants seront fermés, mais les écoles et les commerces restent ouverts. Ces mesures sont cependant fortement critiquées par les scientifiques. « Nous pensons que le gouvernement est sur le point de commettre une autre erreur majeure qui coûtera la vie à de nombreuses personnes », ont averti mardi, dans un éditorial commun, le British Medical Journal (BMF) et le Health Service Journal (HSJ). « Le nombre de patients hospitalisés en raison de la COVID-19 continuant à augmenter, et une troisième vague étant presque inévitable, les hôpitaux du [réseau public] risquent d’être confrontés à un choix difficile : être submergés ou stopper les interventions facultatives et non urgentes. »

Nombre de cas par 100 000 habitants : 2840

Nombre de décès par 100 000 habitants : 98

Pays-Bas

Le confinement est commencé depuis mardi aux Pays-Bas et se poursuivra jusqu’au 19 janvier. En plus des restaurants, bars et gyms, tous les commerces non essentiels (dont les coiffeurs) resteront fermés. Les écoles fermeront à partir de mercredi et poursuivront la grande majorité de leurs activités à distance jusqu’au 17 janvier. À l’occasion de Noël, les Néerlandais pourront recevoir trois invités (sans compter les enfants). Les voyages à l’extérieur du pays sont fortement déconseillés avant la mi-mars, au plus tôt.

Nombre de cas par 100 000 habitants : 3648

Nombre de décès par 100 000 habitants : 59

Italie

PHOTO OLIVIER HOSLET, REUTERS

Giuseppe Conte, premier ministre italien

Pas de rassemblements familiaux, d’accolades et de baisers pour les Fêtes, a averti le premier ministre Giuseppe Conte. Entre le 21 décembre et le 6 janvier, il ne sera pas non plus permis de voyager entre les régions du pays. Le couvre-feu obligera les Italiens à rester à la maison entre 22 h et 5 h, ce qui empêchera la tenue de la traditionnelle messe de minuit à Noël. Car, oui, les églises restent ouvertes.

Nombre de cas par 100 000 habitants : 3095

Nombre de décès par 100 000 habitants : 109

États-Unis

Les restrictions varient grandement selon les États, mais la Californie est l’un de ceux où les mesures sont le plus sévères. Depuis le 7 décembre, la plupart des régions californiennes sont en confinement, avec la fermeture des restaurants, bars, lieux culturels et plusieurs commerces non essentiels (dont les salons de coiffure) jusqu’à la fin du mois. Depuis Thanksgiving, à la fin de novembre, le nombre de nouveaux cas quotidiens aux États-Unis ne cesse de battre des records.

Nombre de cas par 100 000 habitants : 5090

Nombre de décès par 100 000 habitants : 93

Brésil

PHOTO ANDRE PENNER, ASSOCIATED PRESS

Avec plus de 180 000 morts, et même si la courbe des décès est en descente, le Brésil reste au deuxième rang des pays les plus endeuillés, derrière les États-Unis.

Avec plus de 180 000 morts, et même si la courbe des décès est en descente, le Brésil reste au deuxième rang des pays les plus endeuillés, derrière les États-Unis. Les spécialistes craignent que le rythme des contaminations s’accélère encore avec les réunions familiales de fin d’année, alors que s’amorce l’été austral. « La situation risque d’empirer avec l’été, parce que les personnes vont circuler davantage, sans aucun contrôle, la plupart des mesures de restriction ayant déjà été levées », a expliqué à l’AFP vendredi Christovam Barcellos, chercheur à l’institut de référence Fiocruz. De nouvelles restrictions ont cependant été mises en place. Dans l’État de São Paulo, le plus peuplé et le plus touché par le virus, les bars fermeront plus tôt, dès 20 h. À Rio de Janeiro, la ville a autorisé les centres commerciaux à ouvrir 24 heures sur 24 pour éviter que les foules ne s’y concentrent pour les achats de Noël.

Nombre de cas par 100 000 habitants : 3307

Nombre de décès par 100 000 habitants : 87

Australie

Bien au chaud dans l’hémisphère Sud, l’Australie profite de son été en n’enregistrant que de très petits nombres de contaminations — huit nouveaux cas ont été annoncés mardi, alors que le bilan quotidien atteignait de 600 à 700 nouveaux cas au mois d’août. Les Australiens pourront donc se rassembler en masse pour les Fêtes, puisqu’ils pourront recevoir une cinquantaine d’invités à l’intérieur, ou même une centaine à l’extérieur… Ça tombe bien : le 24 décembre, on annonce une journée ensoleillée avec un mercure autour de 25 ˚C sur la plage de Bondi, à Sydney.

Nombre de cas par 100 000 habitants : 112

Nombre de décès par 100 000 habitants : 4

Sources : Agence France-Presse, BBC, Université Johns Hopkins