(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1 612 297 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 6 h.

Agence France-Presse

Plus de 72 166 120 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 46 576 400 sont aujourd’hui considérés comme guéris.  

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.  

Sur la journée de dimanche, 7316 nouveaux décès et 528 960 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.  

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1396 nouveaux morts, l’Italie (484) et la Russie (450).  

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 299 191 décès pour 16 257 366 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Au moins 6 298 082 personnes ont été déclarées guéries.  

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 181 402 morts et 6 901 952 cas, l’Inde avec 143 355 morts (9 884 100 cas), le Mexique avec 113 953 morts (1 250 044 cas), et l’Italie avec 64 520 morts (1 843 712 cas).  

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 155 décès pour 100 000 habitants, suivie par le Pérou (111), l’Italie (107), l’Espagne (102).  

L’Europe totalisait lundi à 5 h 480 650 décès pour 22 228 392 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 471 393 décès (14 049 321 cas), les États-Unis et le Canada 312 590 décès (16 715 892 cas), l’Asie 205 612 décès (13 114 367 cas), le Moyen-Orient 84 779 décès (3 646 531 cas), l’Afrique 56 331 décès (2 381 056 cas), et l’Océanie 942 décès (30 561 cas).  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 heures peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Départ pour la vaccination aux É.-U.

Les États-Unis, pays le plus meurtri par la COVID-19 avec près de 300 000 morts, entament lundi une vaste campagne de vaccination.

Près de trois millions de doses du vaccin Pfizer-BioNTech devraient être rendues disponibles d’ici mercredi, avec l’objectif de vacciner quelque 20 millions d’Américains avant la fin de l’année, 100 millions avant fin mars.

Au Canada, le Québec débute également lundi sa première phase de vaccination, avec les résidents et personnel de santé d’une maison de retraite dans la ville éponyme.

La capitale émiratie Abou Dabi a aussi commencé lundi à vacciner le public, cinq jours après l’approbation par les Émirats du vaccin du groupe chinois Sinopharm.

Polémique au Brésil

Le président brésilien Jair Bolsonaro a fait l’objet de critiques acerbes dimanche après la présentation du plan de vaccination gouvernemental, une absence de plan selon ses opposants.

La Cour suprême du deuxième pays le plus endeuillé par la pandémie a imposé au gouvernement de présenter un plan et de vacciner les 14 millions de Brésiliens présentant le plus de risque.

Le plan comporte de sérieuses omissions, dont la date de démarrage des opérations ou des détails sur les moyens mis en œuvre.

Essai final pour un vaccin allemand

Le laboratoire pharmaceutique allemand Curevac a annoncé lundi le lancement de la troisième et dernière phase d’essais cliniques à grande échelle en vue de l’autorisation de son vaccin.

Pays-Bas : restrictions attendues

Les Pays-Bas doivent annoncer lundi un durcissement des mesures de lutte contre la COVID-19, selon les médias locaux, alors que le nombre de contaminations est en forte augmentation et que le nombre de décès a dépassé la barre des 10 000.

France : dépistages massifs

La France se lance cette semaine dans une stratégie de dépistage massif ciblé sur quelques agglomérations, commençant lundi avec Le Havre (nord-ouest) et Charleville-Mézières (nord-est), à la veille du second déconfinement.

Deux autres territoires doivent embrayer en janvier, parmi ceux où le virus circule le plus vite : Roubaix (nord) et Saint-Étienne (centre-est).

L’économie française mettra un peu plus de temps que prévu pour effacer les effets de la crise, selon la Banque de France, avec une reprise de l’activité progressive en 2021.

Nigeria : 26 généraux positifs

Au moins 26 généraux nigérians ont été testés positifs, et l’un d’eux est décédé, après avoir participé à une conférence à Abuja, selon l’armée.

Plus de 1,6 million de morts

La pandémie a fait au moins 1 612 297 morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 6 h. Plus de 72 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché, avec 299 191 décès. Suivent le Brésil avec 181 402 morts, l’Inde (143 355), le Mexique (113 953), l’Italie (64 520).

Japon : mot de l’année

« Mitsu », un caractère (kanji) devenu au Japon un slogan résumant ce qu’il faut éviter face à la pandémie de coronavirus - la promiscuité - a été élu lundi mot de l’année 2020 lors d’un vote du grand public.