(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 627 307 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 7 h.

Agence France-Presse

Plus de 15 253 270 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 8 535 200 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de mercredi, 10 053 nouveaux décès et 266 133 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Pérou avec 3876 nouveaux morts (dont 188 sur 24h et 3688 correspondant à une révision apportée par les autorités), le Brésil (1284) et l’Inde (1129).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 143 190 décès pour 3 970 908 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Au moins 1 210 849 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 82 771 morts pour 2 227 514 cas, le Royaume-Uni avec 45 501 morts (296 377 cas), le Mexique avec 41 190 morts (362 274 cas), et l’Italie avec 35 082 morts (245 032 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 85 décès pour 100 000 habitants, suivi par le Royaume-Uni (67), l’Espagne (61), l’Italie (58), et la Suède (56).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 83 729 cas (22 nouveaux entre mercredi et jeudi), dont 4634 décès (0 nouveau), et 78 855 guérisons.

L’Europe totalisait, jeudi à 7 h, 206 714 décès pour 3 007 088 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 173 867 décès (4 057 096 cas), les États-Unis et le Canada 152 094 décès (4 083 148 cas), l’Asie 54 096 décès (2 271 815 cas), le Moyen-Orient 23 942 décès (1 048 030 cas), l’Afrique 16 432 décès (771 160 cas), et l’Océanie 162 décès (14 936 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Plus de trois millions de cas en Europe

Plus de 3 millions de cas du nouveau coronavirus ont été officiellement déclarés en Europe, dont plus de la moitié en Russie, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles jeudi.

Le continent européen reste la région la plus touchée en nombre de décès : 206 714 morts. La Russie, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie sont les quatre pays du continent comptant officiellement le plus de cas sur leur territoire.

Les cas diagnostiqués ne reflètent toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, de nombreux pays n’utilisant les tests que pour le traçage ou ne disposant pas de ressources suffisantes pour mener de larges campagnes de dépistage.

Le PNUD pour un revenu minimum provisoire

Quelque trois milliards de personnes, parmi les plus pauvres de la planète, devraient recevoir un revenu minimum provisoire pour ralentir la pandémie de coronavirus, recommande le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) dans un rapport.

Environ 199 milliards de dollars par mois pourraient « fournir un revenu minimum garanti pendant six mois aux 2,7 milliards de personnes vivant en dessous ou juste au-dessus du seuil de pauvreté dans 132 pays en développement », estime-t-il.

Il est « urgent d’adopter cette mesure », car la pandémie « se propage désormais à un rythme de plus de 1,5 million de nouveaux cas par semaine, en particulier dans les pays en développement où sept travailleurs sur dix vivent grâce aux marchés informels et ne peuvent pas gagner d’argent s’ils restent chez eux ».

Plus de 627 000 morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 627 307 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 7 h.

Plus de 15 253 270 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 143 190 décès, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Viennent ensuite le Brésil avec 82 771 morts, le Royaume-Uni (45 501 morts), le Mexique (41 190) et l’Italie (35 082).

Afrique du Sud : forte hausse des décès

L’Afrique du Sud a enregistré une hausse de près de 60 % du nombre total de décès naturels au cours des dernières semaines, laissant les spécialistes penser que le nombre de décès liés au coronavirus est en fait beaucoup plus élevé que n’indiquent les statistiques officielles.

L’Afrique du Sud est le pays le plus touché d’Afrique et figure parmi les cinq premiers au monde en termes de cas confirmés, avec 394 948 infections signalées à ce jour, dont 5940 décès.

Le théâtre de Shakespeare menacé

La survie de nombreux théâtres britanniques dont le Globe de Shakespeare est menacée par la pandémie de nouveau coronavirus et l’aide trop tardive du gouvernement, alerte un rapport parlementaire publié jeudi.

Le secteur culturel est confronté à « une menace existentielle due à la COVID-19 et à l’incertitude persistante qui l’accompagne », souligne ce rapport de la Commission du numérique, de la culture, des médias et du sport de la Chambre des communes.