(Paris) La pandémie de nouveau coronavirus a fait au moins 193 930 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi à 15 h.  

Agence France-Presse

Plus de 2 770 750 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 736 800 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Depuis jeudi, 4801 nouveaux décès et 74 168 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès sont le Royaume-Uni avec 684 nouveaux morts, les États-Unis (601) et l’Italie (420).

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 50 360 décès pour 884 004 cas. Au moins 81 338 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont l’Italie avec 25 969 morts pour 192 994 cas, l’Espagne avec 22 524 morts (219 764 cas), la France avec 22 245 morts (159 828 cas), et le Royaume-Uni avec 19 506 morts (143 464 cas).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie a débuté fin décembre, a officiellement dénombré au total 82 804 cas (6 nouveaux entre jeudi et vendredi), dont 4632 décès, et 77 257 guérisons.

Depuis jeudi à 15 h, le Sierra Leone a annoncé les premiers décès liés au virus sur son sol.  

L’Europe totalisait vendredi à 19 h GMT 119 211 décès pour 1 329 695 cas, les États-Unis et le Canada 52 689 décès (927 543 cas), l’Asie 7664 décès (188 320 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 6815 décès (142 389 cas), le Moyen-Orient 6122 décès (146 298 cas), l’Afrique 1326 décès (28 542 cas), et l’Océanie 103 décès (7964 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).