Élu en novembre 2010 au Sénat des États-Unis, Paul n'a pas nié son intérêt pour une candidature à la Maison-Blanche dès 2012. Mais il a écarté un scénario qui aurait compliqué la vie aux Libertariens et à plusieurs partisans du Tea Party. «La seule décision que j'ai prise est de ne pas faire compagne contre mon père», a dit le fils du représentant républicain du Texas Ron Paul.

Publié le 22 mars 2011
Richard Hétu