«Parce que j'invoque mon droit de ne pas témoigner, je sais que les gens concluront que j'ai fait quelque chose de mal. Je n'ai rien fait de mal. Je n'ai enfreint aucune loi. Je n'ai violé aucune règle de l'IRS.»

Richard Hétu

Ainsi s'est exprimée ce matin Lois Lerner, responsable de la surveillance des associations à but non lucratif à l'IRS, devant une des commissions de la Chambre des représentants qui tiennent des auditions sur le ciblage de groupes conservateurs par les services fiscaux américains.

Le cinquième amendement de la Constitution américaine empêche notamment qu'une personne ait à témoigner contre elle-même.

Des parlementaires estiment que Lerner a menti à plusieurs reprises au Congrès sur ce qu'elle savait du ciblage de groupes conservateurs.

Fait à souligner, Lerner était accompagnée de William Taylor, un des avocats qui ont défendu Dominique Strauss-Khan dans l'affaire du Sofitel.