Anthony Weiner l'avait dit avant d'annoncer sa candidature à la mairie : d'autres photos et messages osés allaient faire surface, s'ajoutant à celles qui avaient précipité sa démission du Congrès à l'été 2010.

Richard Hétu

Ce que l'ex-représentant de New York n'avait pas dit, c'est qu'il avait continué, après avoir démissionné dans la honte, à contacter des femmes inconnues sur internet pour leur envoyer des messages et des photos de nature sexuelle. Y a-t-il un docteur dans la salle pour s'occuper de son cas?

En tête dans certains sondages chez les démocrates, Weiner, alias «Carlos Danger», a déclaré en fin d'après-midi qu'il n'avait pas l'intention d'abandonner sa candidature à la mairie de New York. Mais peut-il survivre à ce nouveau scandale?

C'est douteux, et ce, malgré la déclaration d'amour et de pardon faite par sa femme à ses côtés cet après-midi :