«Chère Kim Davis,

Publié le 14 sept. 2015
Richard Hétu

Le fait que vous ne ne puissiez pas vendre votre fille

pour trois chèvres et une vache signifie que nous avons déjà redéfini le mariage.

PlantingPeace.org.»

Ce message, diffusé sur un panneau publicitaire dans le comté de Rowan, au Kentucky, s'adresse à la greffière opposée au mariage gai. De retour au travail après sa remise en liberté, la nouvelle héroïne de la droite chrétienne continue cependant à refuser de délivrer des certificats de mariage aux couples homosexuels et demande aux autorités judiciaires fédérales et du Kentucky de lui aménager ses tâches afin de lui permettre de les accomplir sans avoir à trahir ses croyances religieuses.

En attendant, elle dit ne pas avoir l'intention d'empêcher ses adjoints de délivrer des certificats de mariage à des couples gais à condition que son nom n'apparaisse pas sur les documents. Selon cet article du New York Times, il n'est pas clair que le juge fédéral qui a envoyé Davis en prison pour outrage au tribunal approuvera cet arrangement qui pourrait compromettre la légalité des certificats.

Comme plusieurs chrétiens traditionalistes, Davis justifie son opposition au mariage gai en affirmant notamment que cette institution divine ne peut être «redéfinie» au nom des droits des homosexuels.