Un cargo japonais et son équipage ont été interceptés par des pirates fortement armés au large de la côte somalienne, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Mis à jour le 22 juill. 2008

Le MV Stella Maris, battant pavillon panaméen et qui transporte une cargaison de plomb et de zinc, a été intercepté dimanche, a indiqué à l'AFP Andrew Mwangura, responsable du bureau kényan du Programme d'assistance aux marins, organisation basée à Mombasa (sud-est du Kenya).

Cette information a été confirmée à l'AFP par Bile Mohamoud Qabowsade, conseiller spécial du président de la région semi-autonome du Puntland (nord-est de la Somalie).

«38 pirates lourdement armés ont attaqué le bateau dans les eaux du golfe d'Aden (...); selon des chefs coutumiers locaux, les pirates et le bateau ont dépassé le port de Calula (extrême nord du Puntland) lundi soir», a déclaré M. Qabowsade, joint par téléphone depuis la capitale somalienne Mogadiscio.

«On nous a informé que les 18 membres d'équipage sont à bord. Des bateaux rapides utilisés par les pirates encadrent le bateau», a ajouté la même source.

La nationalité des membres d'équipage n'a pas encore été établie.

Les eaux proches des côtes de la Somalie, pays de la Corne de l'Afrique ravagé par la guerre civile depuis 17 ans, sont considérées comme les plus périlleuses du monde pour la navigation. En 2007, plus de 25 navires ont été détournés par des pirates dans ses eaux.

Deux Allemands, enlevés le 23 juin par des pirates au large de la côte somalienne à bord d'un voilier, sont toujours retenus en otage par ces pirates.