• Accueil > 
  • Cinéma 
  • > Des acteurs se portent à la défense de Liam Neeson 
Source ID:1cdc8908d08a396499651f76bde37584; App Source:StoryBuilder

Des acteurs se portent à la défense de Liam Neeson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Plusieurs acteurs sont allés à la rescousse de Liam Neeson, star britannique dont l'aveu d'avoir un jour voulu tuer un «salopard noir» après le viol d'une de ses amies a suscité une polémique aux conséquences potentiellement dévastatrices pour sa carrière.

Whoopi Goldberg, célèbre actrice afro-américaine, a estimé à la télévision que la star de Taken n'était pas quelqu'un «rempli de haine».

«Les gens ressentent parfois de la rage. C'est ce qui est arrivé. Est-il rempli de haine ? Non. Je le connais depuis un certain temps, je pense que je m'en serais rendu compte. J'ai été entouré de beaucoup de vrais haineux», a commenté l'actrice oscarisée.

«Vous ne pouvez pas être surpris que quelqu'un dont un proche est attaqué soit énervé et veuille sortir et attaquer», a poursuivi Whoopi Goldberg.   

L'acteur de 66 ans a raconté cette semaine une anecdote vieille de 40 ans lorsqu'il avait parcouru les rues pour «tuer» un «salopard noir» après le viol d'une amie par un homme noir. Une confidence qui avait provoqué un torrent de critiques et des accusations de racisme.   

«Vous ne pouvez pas dire qu'il est raciste, jamais», a estimé au magazine Vanity Fair Michelle Rodriguez, à l'affiche, aux côtés de Liam Neeson, du long métrage Widows, sorti l'an dernier.  

«Les racistes n'embrassent pas la race qu'ils détestent, notamment la façon dont il le fait avec sa langue», a déclaré l'actrice, décrivant un baiser entre Liam Neeson et l'actrice noire Viola Davis dans le film.  

Terry Crews, acteur noir, s'est également immiscé dans la polémique.  

«Je crois que chaque personne sur Terre est capable du meilleur comme du mal incarné. Liam explique juste comment il a été tiraillé», a-t-il déclaré en précisant ne pas vouloir défendre Liam Neeson mais simplement «décrire» les faits.

Les propos reprochés à Liam Neeson ont été tenus dans une interview publiée lundi.        

«J'ai parcouru les rues avec une matraque, en espérant être approché par quelqu'un. J'ai fait ça pendant peut-être une semaine, en espérant qu'un "salopard noir" sortirait d'un pub pour me chercher noise. Comme ça j'aurais pu...», a-t-il expliqué, avant de s'interrompre un instant et d'ajouter : «Le tuer».

À la suite de cette interview, la présentation du film à New York a été annulée mardi.  

«Je ne suis pas raciste», a réagi Liam Neeson devant l'ampleur prise par la polémique.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer