Il n’y a pas qu’aux États-Unis que les indices boursiers battent des records, ces jours-ci. De ce côté-ci de la frontière, aussi, la valeur du « Québec inc. » en Bourse atteint des niveaux record de capitalisation.

Martin Vallières Martin Vallières
La Presse

La capitalisation boursière de Québec inc. a franchi récemment le seuil symbolique de 500 milliards de dollars pour clore le premier trimestre 2021 à hauteur de 520 milliards, selon le plus récent relevé mensuel d’activités (au 31 mars) publié par le Groupe TMX, qui gère les bourses TSX et TSX Croissance au Canada.

À 520 milliards, ce montant record de capitalisation pour le contingent d’entreprises et de fonds d’investissement (FNB) ayant leur siège social au Québec, et dont les actions ou parts sont négociées en Bourse, confirme la vigueur du redressement de valeur depuis le creux de 390 milliards atteint il y a un an, en mars 2020, au pire de la panique boursière de début de pandémie.

Ce fort regain de valeur de Québec inc. en Bourse se reflète aussi dans le nombre d’entreprises et de FNB d’origine québécoise qui se sont ajoutés à la cote des bourses TSX et TSX Croissance depuis un an.

Avec 230 inscriptions en date du 31 mars dernier, soit 11 de plus qu’il y a un an, le contingent d’origine québécoise retrouve un nombre qu’on n’avait pas vu depuis 2015 sur la Bourse canadienne. C’était aussi l’année du précédent record de capitalisation boursière de Québec inc., qui voisinait alors les 445 milliards.

Par conséquent, est-ce que le récent regain de valeur et du nombre d’inscriptions pourrait signaler un revirement haussier pour le poids de Québec inc. en Bourse canadienne ?

Il est encore trop tôt pour effectuer un tel constat à partir des plus récentes données de marché du Groupe TMX.

Néanmoins, grâce à ce regain vigoureux des derniers mois, Québec inc. en Bourse semble avoir pu maintenir ses « parts de marché » aux environs de 14 % pour la capitalisation totale, et autour de 7 % en ce qui concerne le nombre total d’émetteurs inscrits aux marchés TSX et TSX Croissance.

En contrepartie, autour de 14 %, la part de marché de Québec inc. dans la capitalisation totale en Bourse canadienne demeure inférieure au poids de l’économie québécoise dans le PIB de toute l’économie canadienne, soit 19 % en fin d’année 2020.

Par ailleurs, en plus d’établir de nouveaux records de capitalisation totale, le contingent de Québec inc. en Bourse compte depuis peu une entreprise ayant passé le seuil des 100 milliards en capitalisation boursière.

Il s’agit du Canadien National, le transporteur ferroviaire d’envergure continentale dont le siège social est attenant à la gare Centrale, au centre-ville de Montréal.

Rendue aux environs de 105 milliards, la capitalisation boursière du Canadien National compte à elle seule pour 20 % de la valeur totale attribuée à Québec inc. en Bourse.

Aussi, ce montant de 105 milliards s’élève au double des montants suivants au palmarès des plus grosses capitalisations d’origine québécoise en Bourse.

En deuxième position, on retrouve le montant de 52,4 milliards attribué à BCE (Bell), le géant canadien des télécommunications et des médias électroniques.

En troisième position, on retrouve le montant de 45 milliards en capitalisation attribué à Alimentation Couche-Tard, la multinationale des dépanneurs et des postes d’essence.