Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

L’action de Québecor a moins bien performé que celle de ses comparables du secteur des télécoms depuis deux semaines, et c’est principalement lié à la confirmation de son intérêt envers le Cirque du Soleil, selon un analyste.

Dans une note publiée vendredi, Jeff Fan, de la Scotia, ajoute qu’en tenant compte uniquement de la performance financière au premier trimestre et des perspectives pour l’année en escomptant l’effet de la pandémie, le titre de Québecor devrait mieux performer que celui de ses pairs.

L’analyste estime que les investisseurs semblent craindre les risques potentiels associés à un investissement dans le Cirque et une dilution.

« L’occasion de s’associer à une marque emblématique (comme celle du Cirque) n’arrive pas souvent. Et uniquement d’un point de vue d’affaires, l’horizon d’investissement à long terme de Québecor, sa structure et sa portée de distribution en font un partenaire idéal pour le Cirque. »

Dans un commentaire également formulé vendredi, son collègue de la BMO, Tim Casey, affirme de son côté qu’une explication plus détaillée de la part de Québecor est requise pour convaincre les investisseurs du mérite stratégique d’un investissement dans le Cirque.

***

Québecor a regagné jeudi la faveur de Valeurs mobilières Desjardins. Maher Yaghi recommande dorénavant l’achat de l’action de l’entreprise dirigée par Pierre Karl Péladeau. Après avoir pris connaissance des résultats de début d’exercice, l’analyste juge que le titre est évalué de façon attrayante par rapport aux comparables.

***

Fiera Capital semble un bon investissement puisque ce gestionnaire d’actifs résiste bien à la tempête et offre un juteux et soutenable dividende après la récente chute de son action, souligne le gestionnaire montréalais Paul Beattie, de la firme BT Global, dans sa lettre financière mensuelle publiée cette semaine. « Curieusement, les plus gros courtiers au pays recommandent l’investissement dans les gestionnaires d’actifs, mais semblent ignorer Fiera malgré ses fondamentaux supérieurs, son évaluation, le rendement de son dividende, etc. ».

***

Le gestionnaire d’actifs montréalais Van Berkom vient d’indiquer aux autorités boursières avoir bonifié substantiellement en avril sa participation dans l’entreprise montréalaise de services maritimes Logistec pour la faire passer de 11,7 % à 16 % pour amorcer le mois de mai.

***

BRP a perdu l’appui de la Financière Banque Nationale en début de semaine. L’analyste Cameron Doerksen a retiré sa recommandation d’achat en soulignant que, bien que l’action du fabricant de produits récréatifs de Valcourt accuse toujours un repli supérieur à 30 % depuis le 1er janvier et qu’elle ait doublé depuis son creux de mars, il soupçonne qu’une appréciation significative par rapport au niveau actuel dépendra de la confiance du consommateur et de la reprise économique. « Les résultats de BRP seront très faibles pendant plusieurs trimestres », croit-il.

***

Le gestionnaire d’actifs Mackenzie vient de déclarer aux autorités boursières avoir acheté 2,3 millions d’actions de Québecor en avril, pour porter à plus de 12,5 % sa participation dans le conglomérat qui contrôle Vidéotron.

***

Les titres québécois de Tecsys et de Marché Goodfood ont atteint cette semaine un sommet de la dernière année en Bourse. À l’opposé, Reitmans, Uni-Sélect et Cominar ont touché un nouveau plancher des 52 dernières semaines.

***

La Bourse de Toronto restera fermée lundi à l’occasion du jour férié de la fête de la Reine (la Journée nationale des patriotes, au Québec).