(Tokyo) Les grandes Bourses asiatiques ont terminé dans le vert lundi, dans la foulée d’indicateurs économiques positifs au Japon et en Chine et de gains notables de Wall Street en fin de semaine dernière.

Agence France-Presse

À Tokyo, l’indice vedette Nikkei a grimpé de 2,05 % à 25 906,93 points et l’indice élargi Topix a pris 1,68 % à 1731,81 points.

Le produit intérieur brut (PIB) du Japon a grimpé de 5 % au troisième trimestre comparé au deuxième, où il avait subi un plongeon historique de 8,2 % à cause de la pandémie, selon des données publiées lundi par le gouvernement.

Ce rebond, qui marque la sortie de récession de l’économie japonaise, est supérieur aux attentes : le consensus d’économistes sondés par l’agence Bloomberg s’attendait à une hausse de 4,4 % sur un trimestre.

La Bourse de New York avait déjà fait preuve vendredi d’optimisme sur la reprise économique aux États-Unis et dans le monde après des nouvelles encourageantes en début de semaine sur le développement d’un vaccin contre la COVID-19.

Les places chinoises ont aussi bien accueilli une nouvelle accélération de la consommation dans le pays en octobre, avec des ventes au détail au plus haut (+4,3 %) depuis la pandémie.

À Hong Kong, l’indice Hang Seng a progressé de 0,86 % à 26 381,67 points. L’indice composite de Shanghai a grimpé de 1,11 % à 3346,97 points et celui de Shenzhen de 0,93 % à 2289,82 points.

Dimanche, quinze pays d’Asie et du Pacifique, dont la Chine et le Japon, ont par ailleurs signé un important accord de libre-échange, le Partenariat régional économique global (RCEP), un projet dont l’idée remontait à 2012.

Du côté des valeurs

SPÉCULATIONS SUR NISSAN/MITSUBISHI MOTORS : selon l’agence Bloomberg, Nissan envisagerait de vendre tout ou partie de sa part de 34 % dans son compatriote Mitsubishi Motors qu’il détient depuis 2016.

Tant Nissan que Mitsubishi Motors ont démenti un tel projet. « Cela n’a ni queue ni tête », a aussi réagi une source proche de Nissan interrogée par l’AFP.

Ces spéculations ont fait brièvement tomber lundi dans le rouge le titre Mitsubishi Motors, mais celui-ci s’est rapidement repris pour terminer en hausse de 2,53 % à 202 yens. L’action Nissan a grimpé de 5,44 % à 469 yens.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen progressait face au dollar, à raison d’un dollar pour 104,42 yens vers 8 h 45 GMT, contre 104,63 yens vendredi à 21 h GMT.

La monnaie japonaise baissait très légèrement face à l’euro, qui valait 123,92 yens contre 123,82 yens en fin de semaine dernière.

Un euro s’échangeait par ailleurs pour 1,1867 dollar, contre 1,1834 dollar vendredi à 17 h.

Après avoir cédé du terrain vendredi, les cours du pétrole étaient nettement dans le vert : vers 4 h 45 le prix du baril de brut américain WTI gagnait 2,54 % à 41,15 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 2,15 % à 43,70 dollars.