Stimulé par le secteur des matériaux, dans lequel on retrouve les principaux producteurs d’or, le principal indice de la Bourse de Toronto a clôturé en hausse, lundi, dans le cadre d’une séance où le prix du métal jaune s’est apprécié. 

La Presse canadienne

L’indice composé S&P/TSX a pris 141,51 points pour terminer à 16 656,12 points.

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé lundi, le NASDAQ atteignant un nouveau record grâce aux grands noms de la technologie dans un marché aux échanges limités en plein été.

L’indice à forte coloration technologique a grimpé de 1,00 % pour atteindre 11 129,73 points.

Le géant du commerce en ligne Amazon a progressé de 1,09 %, le fabricant de puces Nvidia de 6,7 %, et le constructeur de véhicules électriques Tesla, souvent considéré comme un groupe du secteur technologique, a bondi de 11,20 %.

L’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, a de son côté reculé de 0,31 % à 27 844,91 points.

L’indice élargi S&P500 a progressé de 0,27 % à 3381,99 points, manquant de peu un nouveau record.

« Sans aucune grosse nouvelle pour justifier une nouvelle montée des indices, on voit un scénario désormais habituel se répéter, avec un secteur technologique particulièrement solide tandis que les autres secteurs restent plus tranquilles », remarque Peter Cardillo, responsable de la stratégie marché chez Spartan Capital Securities.

« Les échanges vont probablement rester dans une fourchette limitée tant qu’on n’aura pas d’informations importantes sur le paquet d’aides du gouvernement ou sur l’élection présidentielle », ajoute le spécialiste. « Ce n’est pas inhabituel en cette période de fin des vacances d’été ».

– Avec Agence France-Presse