(New York) La Bourse de New York a terminé en baisse jeudi dans un marché toujours préoccupé par la situation commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Agence France-Presse et La Presse Canadienne

Le Dow Jones, l’indice vedette de Wall Street, a reculé de 0,20 % pour terminer à 27 766,29 points.

Le NASDAQ, à forte coloration technologique, a cédé 0,24 %, à 8506,21 points.

L’indice élargi S&P 500 a lâché 0,16 % à 3103,54 points.

Selon Peter Cardillo de Spartan Capital, les investisseurs continuent d’observer avec attention « la rhétorique quotidienne autour de la guerre commerciale » entre Washington et Pékin.

Les signaux positifs envoyés jeudi par la Chine, qui s’est dite prête à faire « tout son possible » pour parvenir à un accord préliminaire avec les États-Unis, n’ont pas particulièrement rassuré les investisseurs.

Ces propos surviennent après que Donald Trump a promis mardi une nouvelle hausse des tarifs douaniers visant les produits chinois si aucun accord préliminaire n’était trouvé avec Pékin et après l’adoption mercredi par le Congrès américain d’une résolution soutenant les « droits de la personne et la démocratie » à Hong Kong.

« La baisse d’aujourd’hui n’est pas très importante, ce qui me fait dire que ce qu’il s’est passé aujourd’hui est plutôt un recul technique », observe M. Cardillo.  

Les acteurs du marché cherchent à savoir si l’administration Trump va bien imposer, à compter du 15 décembre, des droits de douane supplémentaires sur quelque 160 milliards de dollars de produits chinois n’ayant pas encore été surtaxés.

Par ailleurs, le secteur de l’énergie a progressé, porté notamment par la nette hausse des cours du pétrole au cours des deux dernières séances. Au sein du S&P 500, le sous-indice représentant les valeurs énergétiques est monté de 1,63 %.

TD Ameritrade bondit

Au rang des indicateurs, la croissance de l’activité manufacturière de la région de Philadelphie (nord-est des États-Unis) a repris un peu de vigueur en novembre, conforme aux attentes des analystes, selon l’indice de l’antenne locale de la Réserve fédérale (Fed) publié jeudi.

L’indicateur mesurant les conditions générales de l’activité a gagné 5 points pour s’établir à 10,4 après avoir déjà décliné deux mois d’affilée.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans de la dette américaine s’établissait à 1,771 % vers 16 h 25, en hausse par rapport à sa clôture de la veille (1,745 %).

Parmi les valeurs, Xerox a progressé de 1,02 %. Le groupe a lancé un ultimatum au fabricant d’ordinateurs personnels et d’imprimantes HP (-0,25 %), lui donnant jusqu’à lundi pour accepter son offre de rachat sans quoi il s’adressera directement aux actionnaires.  

Le spécialiste du courtage en ligne TD Ameritrade a bondi de 16,92 %. Selon des informations de presse, l’entreprise est en discussion avec son concurrent Charles Schwab (+7,33 %), qui souhaiterait la racheter.  

PayPal a lâché 1,48 %. L’entreprise de services paiements en ligne a annoncé mercredi avoir réalisé sa plus grosse acquisition en rachetant pour 4 milliards de dollars Honey Science, une plateforme qui aide les consommateurs à trouver des coupons de réduction pour leurs achats en ligne.

Tiffany a progressé de 2,57 %. Le joaillier américain s’est vu proposer un peu plus d’un milliard de dollars supplémentaires par le géant du luxe français LVMH qui souhaite racheter l’entreprise, ont indiqué mercredi à l’AFP deux sources proches du dossier.

Macy’s a reculé de 2,33 %. La chaîne de grands magasins a fait part d’un recul de ses ventes à périmètre comparable (en nombre de magasins) lors de la publication de ses résultats trimestriels.

Toronto tout juste sous la barre des 17 000 points

L’indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a perdu 6,63 points pour clôturer à 16 999,19 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 75,27 cents US, en hausse par rapport à son cours moyen de 75,17 cents US de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a pris 1,57 $ US à 58,58 $ US le baril, tandis que celui de l’or a diminué de 10,60 $ US à 1463,60 $ US l’once. Le prix du cuivre s’est quant à lui déprécié de 2,6 cents US à 2,62 $ US la livre.