Source ID:; App Source:

Les marchés boursiers reprennent leur trajectoire haussière

Le Dow Jones prenait 0,18% et le Nasdaq... (AP)

Agrandir

Le Dow Jones prenait 0,18% et le Nasdaq 0,13% jeudi matin.

AP

Agence France-Presse
New York et Toronto

Les marchés boursiers nord-américains ont dégagé hier de modestes gains, malgré la baisse du prix du lingot d'or et du dollar canadien face à la vigueur du billet vert américain.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a avancé de 21,13 points à 15 218,31 points, soutenu par les gains des actions liées aux métaux et à la finance, qui ont contrebalancé les reculs des titres du secteur des sociétés aurifères.

Le dollar américain a atteint son niveau le plus élevé en plus d'une décennie, après que la Réserve fédérale des États-Unis eut haussé, mercredi, son taux d'intérêt directeur.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,42 cent US à 74,92 cents US.

Wall Street a terminé en légère hausse , ne parvenant pas à effacer totalement ses pertes de la veille, consécutives à la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), malgré des indicateurs positifs: le Dow Jones a gagné 0,30% et le Nasdaq 0,37%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 59,71 points à 19.852,24 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 20,18 points à 5.456,85 points. L'indice élargi S&P 500 a monté de 8,75 points, ou 0,39%, à 2.262,03 points.

«On est de retour à un stade où tout le monde s'attend à un environnement favorable à la croissance, favorable aux entreprises avec moins de réglementations et les investisseurs sont encore en train de se positionner pour cela», a expliqué Art Hogan, de Wunderlich Securities.

L'annonce mercredi par la Fed d'une hausse attendue des taux et surtout d'un resserrement monétaire légèrement plus rapide en 2017 avait temporairement fait sortir la Bourse de New York de sa trajectoire positive entamée à la suite de l'élection de Donald Trump, dans l'espoir de la mise en place de son programme de relance.

Le Comité monétaire de la Fed (FOMC) table en effet désormais sur trois hausses des taux l'an prochain alors qu'il n'en prévoyait jusque-là que deux, ce qui a également déclenché un nouveau bon du dollar.

«C'est un marché qui défie un dollar très fort», s'est étonné jeudi Peter Cardillo, chef économiste de First Standard Financial qui notait par ailleurs que les indicateurs du jour étaient «très solides».

L'activité manufacturière dans les régions-clefs de New York et de Philadelphie a bondi au mois de décembre, selon les indices des antennes locales de la Fed.

«La lente reprise de l'industrie continue», a commenté Ian Shepherdson, de Pantheon, dans une note.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage se sont repliées davantage qu'attendu, des chiffres qui, dans l'ensemble, montrent «une amélioration continue du marché de l'emploi», a estimé Rob Martin, de Barclays, dans une note.

L'inflation mensuelle n'a guère réservé de surprise, ralentissant comme prévu sa progression mensuelle en novembre, mais grimpant à son plus haut niveau en glissement annuel depuis deux ans, selon l'indice CPI.

- AVEC LA PRESSE CANADIENNE




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer