Les marchés boursiers nord-américains ont terminé la séance de jeudi en ordre dispersé, après que la Banque centrale européenne eut indiqué qu'elle laisserait ses taux d'intérêt inchangés tant qu'elle ne connaîtrait pas le plein impact de la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne.

Mis à jour le 21 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a avancé de 32,26 points pour clôturer à 14 565,83 points, stimulé par les résultats trimestriels positifs de Rogers Communications (TSX:RCI.B) et d'Encana (TSX:ECA).

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,18 cent US à 76,42 cents US.Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a perdu 77,80 points à 18 517,23 points.

L'indice élargi S&P 500 a glissé de 7,85 points à 2165,17 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a rendu 16,03 points à 5073,90 points.

«Les investisseurs ont trouvé des prétextes pour prendre leurs bénéfices, à la fois dans les résultats d'entreprises et une baisse des cours du pétrole», a résumé Peter Cardillo, économiste en chef de First Standard Financial.

Les indices restent à un niveau élevé, en premier lieu le Dow Jones qui avait terminé les sept précédentes séances à des niveaux sans précédent.

«Après sa récente flambée, cela n'a rien d'étonnant si la Bourse est en train de reprendre son souffle», a remarqué Bill Lynch, de Hinsdale Associates.

Il remarquait que les indicateurs américains de jeudi, nombreux au calendrier, étaient apparus «dans l'ensemble positifs», que ce soit sur l'emploi ou le secteur immobilier.

Enfin, sur le plan international, les investisseurs ont digéré des annonces peu concluantes de la Banque centrale européenne (BCE) qui n'a pour l'heure rien changé à sa politique, même si elle a prévenu qu'elle pourrait à l'avenir apporter un plus grand soutien à l'économie.

- AVEC LA PRESSE CANADIENNE