• Accueil > 
  • Affaires > 
  • Marchés 
  • > Wall Street vivifiée par de bons indicateurs, nouveau record pour le S&P 500 
Source ID:; App Source:

Wall Street vivifiée par de bons indicateurs, nouveau record pour le S&P 500

En ce début de semaine pour la place... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

En ce début de semaine pour la place financière new-yorkaise, les marchés américains étant restés fermés lundi à l'occasion du Memorial Day, les investisseurs accueillaient avec optimisme l'annonce d'une progression inattendue en avril des commandes de biens durables aux Etats-Unis et d'une nette révision à la hausse du chiffre pour le mois de mars.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a nettement progressé mardi, confortée au retour d'un week-end prolongé par des indicateurs de bon augure pour la croissance américaine. Le S&P 500 s'est pour sa part apprécié pour clôturer à un niveau jamais atteint auparavant. C'est la deuxième séance à la suite que l'indice élargi, le plus regardé par les investisseurs, bat un record.

Un recul des titres du secteur aurifères a exercé une pression à la baisse sur la Bourse de Toronto, mardi, mais le TSX a néanmoins été soutenu par les actions du groupe de la finance, à la suite de la publication des résultats trimestriels de la Banque Scotia, qui se sont avérés supérieurs aux attentes des analystes.

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,01 cent US à 92,07 cents US.

-----------------

Les marchés à la clôture : 

  • TSX 14 658,02 / -57,67 (-0,39%)
  • Dow Jones 16 675,50 / 69,23 (0,42%)
  • S&P 500 1 911,91 / 11,38 (0,60%)
  • NASDAQ 4 237,07 / 51,26 (1,22%)
------------------

Même s'il n'y avait pas de «réelle substance» derrière la forte progression de certains titres phares du Nasdaq comme Apple (+1,87% à 625,63 dollars) ou Facebook (+3,47% à 63,48 dollars), le marché «semble se laisser porter» par une tendance positive, selon Mace Blicksilver.

Les opérateurs ont été encouragés par une poignée de données économiques meilleures que prévu.

L'annonce d'une progression inattendue en avril des commandes de biens durables aux États-Unis et d'une nette révision à la hausse du chiffre pour le mois de mars avant le début de la séance a en particulier marqué les investisseurs.

Autre signal positif: le moral des ménages s'est légèrement amélioré en mai dans le pays, selon l'indice de confiance des consommateurs américains publié par le Conference Board.

Et sur le front de l'immobilier, les prix des logements ont augmenté en mars pour le 26e mois consécutif et accéléré leur progression, selon l'enquête Case-Shiller publiée par Standard & Poor's.

«Au vu de ces signes positifs, et de l'absence d'alternatives vraiment attractives pour les investisseurs en ce moment, il est normal que les indices montent», a remarqué William Lynch de Hinsdale Associates.

Pfizer renonce à AstraZeneca 

Sur le front des valeurs, le groupe pharmaceutique Pfizer s'est adjugé 0,41% à 29,61 dollars. Il a annoncé lundi qu'il ne donnerait pas suite à son projet d'offre de rachat à 117 milliards de dollars sur son concurrent anglo-suédois AstraZeneca, après un nouveau rejet de ce dernier.

Le fabricant du Botox, Allergan, qui lui a réaffirmé mardi ne pas vouloir de l'offre de rachat de 45,6 milliards de dollars du groupe pharmaceutique canadien Valeant, a reculé de 1,14% à 165,02 dollars.

Côté informatique, le fabricant de puces Intel a pris 1,60% à 26,71 dollars. Le groupe a noué un partenariat stratégique avec son concurrent chinois Rockchip dans l'espoir de renforcer sa position sur le marché des tablettes.

Dans le secteur de l'agroalimentaire, le producteur de volailles Pilgrim's Pride a gagné 1,67% à 25,52 dollars après l'annonce d'une offre d'achat de 6,4 milliards de dollars sur son compatriote Hillshire Brands, qui bondissait de 22,07% à 45,19 dollars.

Pilgrim's demande néanmoins à sa cible de renoncer à son offre publique d'achat amicale lancée mi-mai sur un autre groupe alimentaire américain, Pinnacle Foods, qui a chuté dans la foulée de 5,38% à 31,48 dollars.

Du côté des valeurs financières, Bank of America a grimpé de 3,40% à 15,22 dollars. L'établissement a soumis un nouveau projet d'utilisation de ses liquidités (dividende et rachats d'actions) à la banque centrale américaine (Fed) pour remplacer le précédent qui était entaché d'erreurs.

La chaîne de vêtements pour jeunes Aeropostale, qui avait dégringolé de près de 25% vendredi après un avertissement sur ses résultats du deuxième trimestre, est parvenue à effacer une partie de cette chute mardi (+14,96% à 3,92 dollars) grâce à la confirmation d'une nouvelle ligne de crédit de 150 millions de dollars accordée par le fonds Sycamore Partners.

Le marché obligataire a terminé en hausse. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a reculé à 2,518% contre 2,536% vendredi soir, et celui à 30 ans à 3,367% contre 3,398% à la précédente clôture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer