Source ID:; App Source:

Wall Street permet au S&P 500 de battre un nouveau record

«Le deuxième trimestre commence sous de bons auspices»,... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS)

Agrandir

«Le deuxième trimestre commence sous de bons auspices», ont noté les experts de Charles Schwab, après l'annonce notamment d'un léger rebond de la production manufacturière en Chine en mars.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a fini en hausse mardi, permettant à son indice élargi S&P 500 de se hisser à un nouveau record, encouragée par de bons indicateurs américains.

La Bourse de Toronto a elle aussi clôturé en hausse grâce à de favorables données économiques. 

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,19 cent US à 90,65 cents US.

---------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX 14 380,55 / 45,24 (0,32%)
  • Dow Jones 16 532,61 / 74,95 (0,46%)
  • S&P 500 1 885,52 / 13,18 (0,70%)
  • NASDAQ 4 268,04 / 69,05 (1,64%)
----------------

Le Standard & Poor's 500 a avancé de 0,70% battant son précédent sommet historique en clôture du 7 mars.

Dès l'ouverture, les indices de la place new-yorkaise se sont affichés dans le vert.

«Les investisseurs restent rassurés par les propos de Janet Yellen,» la patronne de la Réserve fédérale (Fed) qui a réaffirmé lundi le maintien de l'aide de l'institution à l'économie, a noté Steven Rosen, de la Société Générale.

D'autre part, la situation en Ukraine n'empire pas et «les statistiques économiques ont été meilleures ces derniers jours» aux États-Unis, a remarqué Art Hogan, de Wunderlich Securities.

L'activité des industries manufacturières a augmenté dans le pays en mars, même si plus faiblement qu'attendu. Et, dans l'immobilier, les dépenses de construction ont augmenté conformément aux attentes en février.

L'annonce d'un léger rebond de la production manufacturière en Chine en mars et la confirmation en zone euro de la reprise du secteur, qui a progressé pour le neuvième mois consécutif, ont aussi aidé, ont noté les experts de Charles Schwab.

Mais la cote «manque de conviction aujourd'hui, à mesure que l'on se rapproche de la parution très attendue des chiffres mensuels sur l'emploi» aux États-Unis vendredi, a nuancé Steven Rosen, de la Société Générale, prévoyant «une évolution en dents de scie du marché jusque-là».

GM tombe dans le rouge 

Des ventes de voitures supérieures aux attentes en mars pour les constructeurs automobiles Chrysler, Ford (+4,62% à 16,32 dollars), et aussi General Motors, malgré les rappels de millions de véhicules défectueux, ont également participé à la relative bonne humeur de la cote.

GM, dont la patronne Mary Barra témoignait dans l'après-midi devant une commission parlementaire pour s'expliquer sur ces rappels, a clôturé dans le rouge, cédant 0,23% à 34,34 dollars. Son titre s'était maintenu une grande partie de la séance dans le vert.

Le groupe aérien United Continental a bondi de 5,09% à 46,90 dollars, après une hausse de sa recommandation par les analystes d'UBS qui prévoient une accélération de la croissance des ses revenus dès le deuxième trimestre.

L'opérateur boursier américain ICE, propriétaire du New York Stock Exchange, a lâché 2,37% à 193,14 dollars. Selon des informations de presse, la banque Goldman Sachs (+1,26% à 165,92 dollars) envisage de céder sa société de courtage située sur le plancher de l'échange, acquise en 2000.

La plateforme d'échanges électronique Nasdaq OMX a elle cédé 3,14% à 35,78 dollars au lendemain de l'annonce d'une enquête menée par la police fédérale américaine (FBI) sur le courtage à haute fréquence à Wall Street.

Le géant de la distribution en ligne Amazon, qui a annoncé mardi avoir obtenu l'exclusivité pour la rediffusion sur internet de l'intégralité de la série télévisée «24 heures chrono», a progressé de 1,97% à 342,99 dollars.

Le groupe internet Yahoo!, qui est, selon le Wall Street Journal, en discussions préliminaires pour racheter le service de vidéo en ligne News Distribution Networks, après l'échec l'an dernier d'une prise de participation majoritaire du français DailyMotion, s'est apprécié de 1,64% à 36,49 dollars.

Le fabricant de processeurs Marvell Technology Group, condamné lundi soir à payer 1,54 milliard de dollars de dommages pour avoir violé des brevets de l'université de Carnegie Mellon (CMU), a toutefois gagné 2,89% à 16,20 dollars.

Le marché obligataire a reculé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a progressé à 2,759% contre 2,723% lundi soir, et celui à 30 ans à 3,604% contre 3,561% à la précédente clôture.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer