La Bourse de New York a fini en hausse vendredi et à de nouveaux plus hauts, dans un marché porté par les espoirs de reprise économique après des indicateurs encourageants: le Dow Jones a gagné 0,63% et le Nasdaq 0,44%.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon des chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average a pris 69,99 points à 11 204,28 points, son plus haut niveau de clôture depuis le 19 septembre 2008. L'indice élargi Standard & Poor's 500 a lui aussi atteint un niveau inédit depuis cette date, avançant de 0,71% (8,61 points) à 1217,28 points.

Le Nasdaq, à dominante technologique, a progressé de 11,08 points à 2530,15 points. Il est au plus haut depuis le 5 juin 2008.

«Le chiffre phare des commandes de biens durables était assez décevant. Mais le marché a eu la perspicacité de lire plus loin que la baisse des commandes dans l'aviation civile», a indiqué Lindsay Piegza, de FTN Financial.

Et la hausse des commandes hors secteur des transports, de 2,8% en mars, est «un très bon signe que le PIB va dépasser les attentes du consensus» des économistes, a précisé l'analyste, alors qu'une première estimation de la croissance américaine au premier trimestre est attendue vendredi.

Après une ouverture dans le rouge, le changement d'humeur du marché a été soutenu par l'envol des ventes de logements neufs, de 26,9% par rapport à février, un chiffre publié en milieu de matinée.

«Les statistiques sur le logement n'ont pas été très bonnes dans le passé, c'est donc une plaisante nouvelle», a observé Andrew Fitzpatrick, de Hinsdale Securities.

Ces chiffres encourageants sur le plan macroéconomique ont éclipsé les doutes qui saisissaient encore les investisseurs après la demande officielle lancée par la Grèce d'une aide financière à l'Union européenne et au Fonds monétaire international, afin de faire face à son colossal déficit budgétaire.

Côté résultats, «les choses ont été très favorables» jusqu'à présent, a souligné Lindsay Piegza.

La hausse du titre de l'émetteur de cartes de crédit American Express, dont les résultats ont été salués par le marché, ainsi que la bonne progression du secteur de l'énergie, dopé par les prix du pétrole, ont contribué à dynamiser le marché.

Le marché obligataire a reculé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans est monté à 3,817% contre 3,772% jeudi soir et celui du bon à 30 ans à 4,668% contre 4,636% la veille.

À Toronto

La Bourse de Toronto a affiché vendredi un gain appréciable après que Statistique Canada eut signalé un relâchement des pressions inflationnistes le mois dernier, tandis que les ventes au détail ont continué de prendre du mieux.

L'indice composé S&P/TSX a progressé de 78,77 points pour clôturer à 12 239,64 points.

Le marché a particulièrement bien réagi aux plus récentes données sur l'inflation, qui a ralenti en mars, tandis que les ventes des détaillants ont progressé en février pour un troisième mois consécutif.

Le rapport sur l'inflation a renvoyé le dollar canadien sous le seuil de la parité avec le billet vert américain, cédant 0,09 cent US à 99,91 cents US.

- Avec La Presse Canadienne