Des routes jonchées d’arbres, des poteaux électriques affaissés, des toits de maisons éventrés : de violentes rafales ont déferlé sur le sud du Québec samedi soir, laissant d’importants dégâts dans leur sillage.

Mis à jour le 22 mai
Léa Carrier
Léa Carrier La Presse

Dans les Laurentides, les vents ont atteint une vitesse estimée de 90 km/h. « Autour de chez moi, c’est plein d’arbres tombés », raconte un résidant de Sainte-Adèle.

En fin de soirée, l’alerte d’orages violents d’Environnement Canada était levée dans la plupart des régions. Elle s’étendait de la Haute-Gatineau jusqu’à la réserve faunique des Laurentides et incluait le Grand Montréal.

  • Selon Hydro-Québec, 115 108 foyers étaient privés d’électricité à 18 h 16 dans la région de l’Outaouais.

    PHOTO TIRÉE DE TWITTER @CASHONAIR

    Selon Hydro-Québec, 115 108 foyers étaient privés d’électricité à 18 h 16 dans la région de l’Outaouais.

  • Plusieurs arbres ont été déracinés ou cassés près d’Ottawa.

    PHOTO TIRÉE DE TWITTER @GEOFFMANCH

    Plusieurs arbres ont été déracinés ou cassés près d’Ottawa.

  • Des fils électriques sont endommagés en Outaouais.

    PHOTO TIRÉE DE TWITTER @KATHERINEDINES

    Des fils électriques sont endommagés en Outaouais.

  • Un arbre a été complètement déraciné en raison des forts vents, à Ottawa.

    PHOTO TIRÉE DE TWITTER @ISMOSIKAT

    Un arbre a été complètement déraciné en raison des forts vents, à Ottawa.

  • PHOTO TIRÉE DE TWITTER @ISMOSIKAT

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nombreux foyers sont encore privés d’électricité, dimanche. Au plus fort de l’évènement, quelque 550 000 clients étaient sans électricité, a indiqué Hydro-Québec.

Les régions les plus touchées sont les Laurentides où près de 155 000 ménages sont touchés, dimanche matin, suivi de Lanaudière (101 000 clients) et de l’Outaouais (97 000 clients).

Dimanche matin, Hydro-Québec mentionnait que « le rétablissement a progressé au cours de la nuit et [que] plus de 350 équipes [plus de 700 travailleurs] sont mobilisées ce matin. »

En raison de l’ampleur de l’évènement, la société d’État était incapable de donner les délais de remise en service. « La situation peut évoluer rapidement sur le terrain, et le nombre de lieux où il faut intervenir est énorme », a-t-elle indiqué dans un tweet samedi.

Embarcation chavirée

À Gatineau, une femme de 51 ans a perdu la vie après avoir sombré dans la rivière des Outaouais, a rapporté CBC. La police de Gatineau a effectivement confirmé qu’une noyade survenue vers 17 h dans ces eaux faisait l’objet d’une enquête.

Selon le lieutenant Éric Simard, deux personnes se trouvaient à bord d’une embarcation lorsqu’elle a chaviré au passage de la tempête.

De son côté, la Sûreté du Québec (SQ) ne rapporte aucun blessé grave sur les territoires touchés par l’orage. En revanche, elle a reçu un nombre important d’appels en lien avec les conditions météorologiques difficiles, et a bonifié le nombre de patrouilleurs sur le terrain afin de porter assistance à la population.

« Il y a eu des éclairs, du tonnerre. C’était vraiment une grosse tempête », raconte Florence Jannard. Sur sa petite rue de Chertsey, non loin de Rawdon, plusieurs arbres ont été déracinés sous les rafales. Heureusement, les maisons ont été épargnées. Aussitôt l’orage passé, le voisinage s’était attelé au nettoyage.

Il y a beaucoup de branches dans la rue.

Florence Jannard, résidante de Chertsey

À des kilomètres de là, Graham Green, résidant de Mont-Tremblant, décrit des vents « très, très forts » qui ont duré « environ 90 secondes ». Une centaine d’arbres ont été déracinés dans le quartier du club de golf Le Maître, certains obstruant les routes, d’autres reposant sur des fils électriques. « Au moins une auto a été heurtée par la chute d’un arbre », détaille-t-il.

Un orage venu de l’Ontario

Le système orageux est arrivé de l’Ontario, où des vents de plus de 120 km/h ont été enregistrés près de la frontière plus tôt samedi.

Dans la province voisine, la tempête a tué au moins trois personnes et privé des dizaines de milliers de foyers d’électricité.

La police régionale de Peel a indiqué qu’une femme de Brampton était morte après avoir été frappée par un arbre au cours de la tempête. Quelques heures plus tard, la Police provinciale de l’Ontario (PPO) a annoncé qu’une personne était morte et deux autres avaient été blessées après la chute d’un arbre sur une roulotte près du lac Pinehurst, dans la région de Waterloo.

Finalement, la PPO a ouvert une enquête sur la mort d’un homme qui a été heurté par un arbre dans le canton de Greater Madawaska, à une heure d’Ottawa.

Au Québec, des citoyens auraient aperçu une tornade dans le coin de Gatineau, en Outaouais, mais Environnement Canada n’a rien confirmé en début de soirée. « C’est possible, je ne serais pas surpris qu’il y ait eu une tornade », note toutefois Maxime Perron, météorologue d’Environnement Canada.

Une veille de tornades est restée en vigueur pour le reste de la soirée dans le centre de la province.

Les rivières débordent

Des risques d’orages violents sont émis dimanche pour toute la rive sud du fleuve Saint-Laurent, de Vaudreuil à la Beauce. Des précipitations sont attendues dimanche dans presque toute la province, de Gatineau à Sept-Îles, en passant par Chibougamau et le Grand Montréal.

De mauvaises nouvelles pour les riverains du Saguenay–Lac-Saint-Jean, où les rivières Ashuapmushuan et Mistassini ont atteint des niveaux records, et où le niveau du lac Saint-Jean est lui-même très élevé. La pluie « devrait maintenir ces niveaux-là jusqu’à environ lundi », selon M. Perron.

À La Tuque, les inondations forcent la fermeture de plusieurs routes. Les résidants de Parent sont présentement isolés, et un pont aérien d’urgence a été mis en place pour assurer l’approvisionnement en biens essentiels et les transports médicaux urgents vers La Tuque.

Des équipes du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs sont aussi sur place pour tenter une opération de rehaussement de la chaussée d’un tronçon de la route forestière 25 entre Wemotaci et Parent. « Pour le moment, nous n’avons aucune idée de combien de temps prendra cette opération et si elle fonctionnera », indique la Ville de La Tuque dans un communiqué.

Si le mercure a atteint les 30 °C à Montréal samedi, il n’y a pas de canicule en vue dans l’immédiat, et les températures devraient se rapprocher des normales saisonnières pour les prochains jours.

Le retour du beau temps sera généralisé lundi pour la Journée nationale des patriotes. On prévoit un ciel dégagé et des températures entre 14 °C et 20 °C, selon les régions.

Avec Frédérik-Xavier Duhamel, La Presse, et La Presse Canadienne